Matthew Aylmer (1er baron Aylmer)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aylmer.
Matthew Aylmer
1er baron Aylmer
Portrait attribué à Jonathan Richardson, v.1692 (NMM)
Portrait attribué à Jonathan Richardson, v.1692 (NMM)

Surnom Lord Aylmer
Naissance v. 1650
Décès 18 août 1720 (à ~70 ans)
Origine Drapeau de l'Angleterre Royaume d'Angleterre
Allégeance Drapeau de l'Angleterre Royaume d'Angleterre
Drapeau du Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Arme Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Grade Contre-amiral
Commander-in-Chief of the Fleet
Années de service 1678–1699 – 1709–1720
Conflits Guerre de la Ligue d'Augsbourg
Commandement HMS Swallow
HMS Royal Katherine
Faits d'armes Bataille du cap Béveziers
Bataille de Barfleur
Distinctions Baron Aylmer
Contre-Amiral de Grande-Bretagne
Hommages HMS Aylmer
Autres fonctions Ranger de Greenwich Park
Gouverneur du Greenwich Hospital

Matthew Aylmer (v. 1650 – 18 août 1720), 1er baron Aylmer, est un amiral irlandais de la Royal Navy.

Il est le deuxième fils de Sir Christopher Aylmer de Balrath, dans le comté de Meath, et entre dans la Royal Navy en tant que lieutenant, sous la protection du duc de Buckingham, en 1678. Au début de l'année suivante, il est promu au rang de captain, et il sert de manière ininterrompue pendant les dix prochaines années au large des côtes de la régence d'Alger et dans la Méditerranée.

En octobre 1688, il est nommé capitaine du HMS Swallow dans la Tamise, mais fait immédiatement état de son allégeance à la cause de la révolution. En 1690, il commande le HMS Royal Katherine et, à la bataille du cap Béveziers, il est l'un des seconds de Sir Ralph Delaval, l'amiral commandant l'escadre bleue. En 1692, toujours au commandement du Royal Katherine, il est à nouveau l'un des seconds du commandant en chef britannique à la bataille de Barfleur. En février 1693, il est promu au grade de contre-amiral, et à celui de vice-amiral en 1694, alors qu'il accompagne l'amiral Russell dans la Méditerranée, et est par la suite nommé Lord de l'Amirauté. Après le Traité de Ryswick il est envoyé, en 1698, en tant que Commandant en chef, en Méditerranée, principalement pour s'assurer du respect des traités auprès des régences de Tripoli, Tunis et d'Alger. Il rentre en Angleterre à la fin de l'année suivante.

En novembre 1699, étant semble-t-il, déçu par la nomination de amiral Churchill à l'Admiralty, il se retire du service actif, bien qu'il continue à occuper l'une des charges de Commissioners of the Navy jusqu'en juillet 1702. Il ne prend part à aucun combats, et siège alors au Parlement en tant que baron puis comme Member of Parliament pour la circonscription de Douvres, jusqu'à la mort du Prince George, et la retraite de Churchill en novembre 1709, date à laquelle il est nommé « Commander-in-Chief of the fleet ». Au mois de juillet suivant, alors qu'il croise dans les Soundings, il tombe sur une escadre française escortant un convoi, les Britanniques capturent un navire marchand et Le Superbe, un vaisseau de ligne de 56 canons. Le reste parvient à s'échapper à la faveur de conditions météorologiques défavorables. Cet échec relatif est utilisé par le nouveau ministère comme prétexte pour le renvoyer, en janvier 1711.

Il n'occupe plus de commandement en mer jusqu'à l'accession au trône de George Ier, avant d'être à nouveau nommé Commander-in-Chief, Ranger du Greenwich Park, et second Gouverneur du Greenwich Hospital. Il occupe cette charge jusqu'à sa mort, et parvient à fonder une école au sein de l'hôpital pour les enfants de marins. En avril 1717, il nommé Lord Commissioners de l'Amirauté, mais démissionne au début de l'année suivante ; il est promu Contre-Amiral de Grande-Bretagne, un titre purement honorifique, et est élevé dans la pairie d'Irlande sous le nom de Lord Aylmer of Balrath. Il est élu, pour le parti Whig, membre du Parlement pour Portsmouth en 1695, et pour Douvres en 1697, 1713, et 1715.

Un portrait, en buste, commandé par son descendant, le cinquième Lord Aylmer, est exposé à la National Maritime Museum à Greenwich.

Descendance[modifier | modifier le code]

  • Son fils, Sir Christopher Aylmer, baron Balrath, épouse Margaret, Lady Plunkett, fille de Matthew, 5e comte de Louth, et Mary Fitzwilliam. De cette union naissent trois enfants :
    • Sir Gerald Aylmer
    • Matthew Aylmer
    • Catherine, elle épouse Michael Warren of Warrenstown, dont: Peter Warren, amiral
  • Sa fille, Elizabeth Aylmer, épouse en 1699, l'amiral John Norris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • HMS Aylmer, nommé d'après Matthew Aylmer, 1er baron Aylmer.

Sources[modifier | modifier le code]