Marie-Euphrasie Pelletier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Euphrasie.
Sainte Marie-Euphrasie Pelletier
Image illustrative de l'article Marie-Euphrasie Pelletier
Sainte et fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon-Pasteur
Naissance 31 juillet 1796
Noirmoutier-en-l'Île
Décès 24 avril 1868  (72 ans)
Angers
Nationalité Flag of France.svg français
Béatification 1933
par Pie XI
Canonisation 2 mai 1940 Rome
par Pie XII
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête le 24 avril
Saint patron fondatrice de la congrégation du Bon Pasteur

Sainte Marie de Sainte-Euphrasie, ou Marie-Euphrasie Pelletier[1], est une religieuse française, née à Noirmoutier-en-l'Île le 31 juillet 1796 et morte à Angers (France) le 24 avril 1868, fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon-Pasteur.

C'est une sainte de l'Église catholique romaine, béatifiée par Pie XI en 1933 et canonisée par Pie XII le 2 mai 1940. Liturgiquement elle est commémorée le 24 avril[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un médecin emprisonné sous la Révolution, elle est religieuse à Tours en 1814 au couvent du Refuge, dans une ordre religieuse - dite Ordre de Notre-Dame de Charité - fondée en 1641 par saint Jean Eudes, elle en devient à l'âge de vingt-neuf ans la mère supérieure et donne un nouvel élan à sa communauté.

Elle fonde une congrégation autonome à Angers dite de Notre-Dame de Charité du Bon-Pasteur qui est approuvée à Rome en 1835.

Religion[modifier | modifier le code]

Sa spiritualité, inspirée de l'Ordre du Carmel, est partagée par deux groupes au sein de la congrégation: les sœurs contemplatives du Bon-Pasteur et les sœurs apostoliques du Bon-Pasteur qui prennent en charge et apportent leur soutien aux femmes et enfants blessés par les circonstances de la vie.

Aujourd'hui les Sœurs du Bon-Pasteur sont quatre mille, dans soixante-dix pays.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Portais, La vénérable mère Marie de Sainte Euphrasie Pelletier sa vie son œuvre, ses vertus, Paris, Delhomme - Briguet, 1898,
  • Mgr H. Pasquier, La Vénérable Marie de Sainte Euphrasie Pelletier, Arras/Paris, Sueur-Charruey, 1901, 294 p.
  • Collectif, Sainte Marie-Euphrasie Pelletier, fondatrice du généralat de Notre-Dame de Charité du Bon-Pasteur d'Angers, France., 1940.
  • Abbé Émile Georges, eudiste, Sainte Marie-Euphrasie Pelletier fondatrice de la Congrégation du Bon-Pasteur d'Angers (1796-1868), P. Lethielleux, Paris - Bruxelles, 1942, 372 p.
  • Abbé Émile Georges, eudiste, Jeune fille, veux-tu? L'appel du Bon Pasteur., Ed. Siraudeau, 1941, 54 p.
  • Gaëtan Bernoville, Sainte Marie-Euphrasie Pelletier. Fondatrice De La Congrégation De Notre Dame De charité Du Bon Pasteur d'Angers, Paris, Éditions Alsatia, 1945, 284 p.
  • Marie-Dominique Poinsenet, Rien n'est impossible à l'amour; Rose-Virginie Pelletier Mère Marie de Sainte-Euphrasie. préface d'Henri Mazerat, Évêque d'Angers. Paris, Éditions Saint-Paul, 1968.
  • Collectif, La vénérable Marie de Sainte Euphrasie Pelletier, 31 juillet 1796-24 avril 1868., Collection La Vie des Saints no 1274, P.Féron-Vrau.
  • Angelus Ad. Mariani, S.R.C. Entretiens et Instructions de la Vénérable Mère Marie de Sainte-Euphrasie Pelletier, Angers, Rome, 1907.
  • Chanoine Nicq, La Vénérable Marie de Sainte Euphrasie Pelletier. Fondatrice de la Congrégation du Bon-Pasteur d'Angers., Sueur-Charruey, 1901, 294 p.
  • Gaëtan Bernoville, Une apôtre de l'enfance délaissée., Paris, Éditions Alsatia, 1950, 318 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Née Rose-Virginie Pelletier
  2. nominis.cef.fr Nominis : Sainte Marie-Euphrasie Pelletier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]