Mannéens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Mannéens (nom biblique Minni) sont un peuple antique d'origine inconnue, qui ont vécu sur le territoire à l'ouest de l'actuel Azerbaïdjan iranien en Iran, entre le Xe siècle av. J.-C. et le VIIIe siècle av. J.-C.. À cette époque, ils étaient voisins des empires Assyrien et d'Urartu, ainsi que d'autres petits états, comme Musasir et Zikirta.

Leur territoire originel était situé à l'est et au sud du Lac d'Orumieh, à peu près centré autour de la Mahabad moderne[1], et à leur extension maximale, leurs frontières s'étendaient jusqu'à la Koura. Des fouilles qui ont commencé en 1956 ont permis de découvrir la ville fortifiée de Hasanlu.

Les origines ethniques et les affinités linguistiques de ce peuple sont incertaines. Ils sont parfois considérés comme n'étant pas d'origine Indo-européenne ; cependant, certains historiens voient des similarités entre les Mannéens et certains groupes indo-iraniens comme les Scythes. Les mannéens auraient aussi pu être une branche des Hourrites (Khurrites).

Les Mannéens ont été conquis par les Mèdes iraniens, et plus probablement après l'établissement du premier gouvernement iranien sur le plateau par la dynastie Mède (728 - 550 av. J.-C.) , les Mannéens se dissolurent dans la société iranienne[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Britannica
  2. (en) "Mannai" Encyclopedia Britannica (consulté le 19 juin 2006).

Liens externes[modifier | modifier le code]