Langues hourro-urartéennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues hourro-uratéennes
Langues filles Hourrite
Urartéen
? Kassite
Région Anatolie
Classification par famille
  • - Langues hourro-urartéennes

Les langues hourro-urartéennes sont une famille linguistique éteinte comprenant seulement deux langues connues, parlées au Proche-Orient ancien : l'urartéen et le hourrite.

Classification[modifier | modifier le code]

Les langues hourro-urartéennes n'étaient liées ni aux langues sémitiques, ni aux langues indo-européennes de la région.

La langue kassite, partiellement découverte et attestée, est peut-être liée à cette famille linguistique[1].

Usage[modifier | modifier le code]

Le hourrite était la langue des Hourrites et a été parlé dans le nord de la Mésopotamie et de la Syrie et au sud-est de l'Anatolie dans le dernier quart du IIIe millénaire av. J.-C., et son extinction date de la fin du IIe millénaire av. J.-C.[2].

L'urartéen, est le nom de la langue parlée par les habitants de l'ancien royaume d'Urartu qui a été localisé dans la région du lac de Van, avec sa capitale, Tushpa, à proximité du site de la ville moderne de Van, dans le haut-plateau arménien, en Anatolie, actuellement à l'Est de la Turquie[3]. Il a probablement été parlé par la majorité de la population autour du lac de Van et dans les zones le long de la partie supérieure de la vallée du Zab[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Thomas Schneider, « Kassitisch und Hurro-Urartäisch. Ein Diskussionsbeitrag zu möglichen lexikalischen Isoglossen », Altorientalische Forschungen, no 30,‎ 2003, p. 372–381.
  2. (en) Gernot Wilhelm, « Urartian », dans Roger D. Woodard (dir.), The Ancient Languages of Asia Minor, Cambridge et New York, Cambridge University Press,‎ 2008 (ISBN 9780521684965), p. 81.
  3. Jørgen Læssøe, People of Ancient Assyria: Their Inscriptions and Correspondence, Barnes & Noble, 1963.
  4. (en) Gernot Wilhelm, « Urartian », dans Roger D. Woodard (dir.), The Ancient Languages of Asia Minor, Cambridge et New York, Cambridge University Press,‎ 2008 (ISBN 9780521684965), p. 105.

Voir aussi[modifier | modifier le code]