Médecins aux pieds nus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les médecins aux pieds nus sont des agriculteurs de la République populaire de Chine qui recevaient une formation médicale et paramédicale minimale (environ 6 mois[1]) en plus des médecines traditionnelles afin d'exercer dans les villages.

Historique[modifier | modifier le code]

L'objectif était d'apporter les soins dans les zones rurales reculées où des médecins formés à la ville ne viendraient pas s'installer. Ces villageois avaient pour mission de diffuser des règles d'hygiène, de faire de la médecine préventive, du planning familial et de traiter les maladies les plus communes.

Leur nom vient des fermiers du sud qui travaillaient fréquemment pieds nus dans les rizières. Selon certaines sources, l'histoire aurait commencé avec une jeune fille d'un médecin qui avait eu l'idée de diffuser ses quelques connaissances aux fermiers locaux[2].

Le programme avait été initié par un discours fondateur de Mao Zedong en 1965 sur la critique du système médical de l'époque[3]. À partir de 1968, le statut des médecins aux pieds nus fut intégré dans le système national de santé, appelé système médical rural coopératif[4]. Norman Bethune, un médecin canadien présent en Chine à cette époque, est également à l'origine de la mise en place officielle du projet.

Les docteurs aux pieds nus étaient un des éléments de la révolution culturelle qui permit de réduire l'influence des médecins formés en Occident. Ils ont officiellement disparu à la fin des années 1970, même s'ils restent des « médecins de village », selon l'expression utilisée actuellement, qui continuent cette tradition[5]

L'expression devenue populaire a fréquemment été utilisée dans d'autres domaines, comme les instituteurs aux pieds nus de Thaïlande[6] ou, toujours en Chine, les avocats aux pieds nus[7].

ONG[modifier | modifier le code]

Logo de l'ONG

En France, Médecins aux pieds nus (MAPN) est le nom d'une fédération humanitaire apolitique créée en 1987 par le docteur Jean-Pierre Willem qui s'investit dans des projets de développement durable dans plusieurs pays aux conditions similaires à la Chine de la révolution culturelle. Pour Jean-Pierre Willem, l’aide humanitaire doit fournir un accès aux soins de santé en utilisant les connaissances traditionnelles locales.

L'association regroupe des structures légères constituées de volontaires réalisant des jardins médicinaux et font des préparations galéniques (sirops et huiles essentielles). Jean-Pierre Willem a choisi l'appellation Médecins aux pieds nus en référence, d'une part, aux praticiens de santé chinois et, d'autre part, pour la symbolique du dénuement.

Selon lui « Les Médecins aux pieds nus soutiennent les populations des pays émergents dans leur volonté de parvenir à un développement durable, respectueux de l'environnement, s'appuyant sur les moyens humains communautaires et les ressources locales ». Il précise que les médecins humanitaires MAPN collaborent aussi avec les guérisseurs locaux[8].

Fondé par Jean-Claude Rodet et Francine Fleury en 1999, MAPN Canada[9] est membre de l'Association québécoise des organismes de coopération internationale[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Formation médicale des médecins aux pieds nus
  2. Historique des médecins aux pieds nus
  3. Paul U. Unschuld China's barefoot doctor: Past, present, and future, The Lancet issue=9653 pages=1865-1867
  4. Carrin Guy, The Reform of the Rural Cooperative Medical System in the People's Republic of China: Interim Experience in 14 Pilot Countries, Social Science & Medicine, volume 48, pages 961-967
  5. Médecines orientales
  6. Instituteurs aux pieds nus
  7. Article du Monde
  8. Docteur Jean-Pierre Willem, fondateur des Médecins aux pieds nus "Proximité, prévention et humilité", Directsoir n°544, mardi 5 mai 2009, p6-7.
  9. Site officiel de MAPN Canada
  10. Liste des membres de l'AQOCI

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Histoire de la médecine traditionnelle chinoise

Liens externes[modifier | modifier le code]