Luminescence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec fluorescence ni phosphorescence.
Luminescence

La luminescence est une émission de lumière dite « froide » par opposition à l'incandescence qui elle est dite « chaude » : toute lumière est produite par le retour vers un état de moindre énergie des électrons excités et on parle de luminescence quand le mode d'excitation n'est pas le chauffage.

Quand l'émission de lumière suit l'excitation, on parle de fluorescence (de 10-9 à 10-6 secondes pour la majorité des molécules organiques) ; quand le délai est plus long, on parle de phosphorescence (de 10-3 à 10 s. pour les molécules organiques couramment rencontrées)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terme luminescence fut inventé par le physicien allemand G.H. Wiedemann en 1888 à partir du mot latin lumen, signifiant lumière. Si le phénomène est connu depuis l'Antiquité et à travers différentes civilisations, il faudra attendre les travaux de John Herschel, Edmond Becquerel et George Gabriel Stokes au milieu du XIXe siècle pour tenter de répondre sur l'origine du phénomène de manière scientifique. Il faudra ensuite attendre les années 1920-30, pour distinguer de façon concrète la fluorescence de la phosphorescence avec l'introduction du diagramme de Jabłoński par le physicien polonais Alexandre Jabłoński.

Types[modifier | modifier le code]

Selon le mode d'excitation, il existe plusieurs types de luminescence, parmi lesquels on peut citer :

– la chimiluminescence, utilisée par exemple dans les bâtons de secours lumineux (réaction chimique);
– la cristalloluminescence, peut avoir lieu lors de la cristallisation d'une solution ou de la dissolution de certains cristaux ;
– la bioluminescence, utilisée par les lucioles (réaction enzymatique) ;
– l'électroluminescence, utilisée dans les diodes électroluminescentes (DEL), les télévisions (champ électrique) ;
– la cathodoluminescence dans le cas d'électrons accélérés ;
– la thermoluminescence et la cryoluminescence ;
– la photoluminescence (PL), dans les tubes luminescents ;
– la mécaluminescence :
– la triboluminescence, visible en écrasant un cristal (par exemple, du sucre) dans l'obscurité,
– la sonoluminescence consistant à la variation de la taille des bulles d'un gaz luminescent ;
– la radioluminescence lorsque sa source est la désintégration radioactive d'un corps par RX ou rayonnement α, β, γ ;
– etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. N. Turro, Molecular Photochemistry, W.A. Benjamin Inc., New York, 1965

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :