Louis Garneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garneau.

Louis Garneau (né à Québec le 9 août 1958) est un cycliste et un homme d'affaires canadien (québécois). Il a fondé Louis Garneau Sports, une compagnie maintenant devenue internationale, spécialisée dans les vêtements et accessoires cyclistes Louis Garneau Sports. Diplômé en beaux-arts, Louis Garneau est un pionnier du vélo au Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine et Formation[modifier | modifier le code]

Louis Garneau est le fils de Paul Garneau et Jeannine Lehoux, il né à Québec en 1958, il obtient son baccalauréat en arts plastiques de l'Université Laval et y gagna une bourse d'excellence en 1983.

Sport[modifier | modifier le code]

De 1970 à 1983 il est coureur cycliste international et décroche le titre de champion canadien en poursuite individuelle en 1983. En 1984 Louis Garneau, après avoir participé aux Jeux olympiques de Los Angeles[1],il quitte la compétition active à titre de cycliste et de s'oriente vers le monde des affaires.

Compagnie[modifier | modifier le code]

C'est en 1983 que le président fondateur de Louis Garneau Sports entreprend, dans le garage de son père, la confection de ses premiers vêtements cyclistes, appuyé dans ce projet par son épouse, Monique Arsenault[2].

Aujourd'hui, le groupe Louis Garneau Sports inc. emploie plus de 450 personnes et son chiffre d'affaires ne cesse de croître. Louis Garneau Sports inc. est devenue une entreprise d'envergure mondiale grâce à ses commandites internationales et à la vente de ses produits dans plus de 40 pays[3]. La compagnie grandit constamment et concentre plus que jamais ses efforts sur le développement et l'innovation.


Controverse[modifier | modifier le code]

Louis Garneau est aussi connu pour avoir, lors d'une des visites de la reine Élisabeth II au Canada en 2002, spontanément mis son bras sur l'épaule de la reine Élizabeth II pour une photo, geste qui n'a pas semblé la déranger. Cela dit, les journaux et les médias britanniques ont réagi violemment. En revanche, le bureau du protocole canadien stipule que « les membres de la famille royale désirent que les éléments du protocole soient adaptés à ce qui est généralement acceptable dans la société canadienne » et la plupart des monarchistes purs et durs n'ont pas fait de tollé avec cette affaire, la qualifiant de « pas grave » (Peter Hammond - V.-P. de la Ligue des monarchistes du Canada)[4].

Honneurs[modifier | modifier le code]

bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ne jamais abandonner... Louis Garneau, henri marineau, Louis Garneau, 2006,ISBN 9782923028033 (2923028031)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. Modèle:Http://www.espaces.ca/categorie/actualites/nouvelles/article/1394-quebec-plein-air-inc-louis-garneau-30-ans-dinnovation
  3. [2]
  4. (en) Veloptimum.net
  5. Modèle:Http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/membre.asp?id=226