Liste des comtes de Périgord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comte de Périgord
Image illustrative de l'article Liste des comtes de Périgord
Armes des comtes de Périgord.

Image illustrative de l'article Liste des comtes de Périgord
Dernier titulaire
Catherine de Bourbon


Création 845
Mandant Duché d'Aquitaine
Abrogation 1604
Premier titulaire Émenon de Poitiers
Dernier titulaire Catherine de Bourbon

« Comte de Périgord » est un titre de noblesse dans la pairie de France, d'abord créé pour Émenon, qui était déjà comte de Poitiers et d'Angoulême. Le titre a été très probablement décerné à Émenon en 845 par Pépin Ier d'Aquitaine comme une récompense pour leur combat commun contre Louis le Pieux. Le titre prend son nom du Périgord, et le siège historique des comtes de Périgord était Périgueux.

Les comtes de Périgord sont listés ci-dessous.

Liste des comtes de Périgord[modifier | modifier le code]

Guilhelmides[modifier | modifier le code]

Maison de Taillefer[modifier | modifier le code]

  • 866-886 : Vulgrin Ier (+886), également comte d’Angoulême et d’Agen, tuteur des enfants d'Émenon.
  • 886-920 : Guillaume Ier (+920), aussi comte d'Angoulême son fils.
  • 920-962 : Bernard Ier (+962), aussi comte d'Angoulême, fils de Guillaume Ier.
  • 962-975 : Arnaud Ier (+975), aussi comte d'Angoulême, fils de Bernard Ier.
  • 975 : Guillaume II (+975), frère d'Arnaud Ier.
  • 975 : Ramnoul Ier (+975), frère de Guillaume II.
  • 975-980 : Richard Ier (+992), frère de Ramnoul Ier.

Maison de Charroux, devenue Maison de Talleyrand[modifier | modifier le code]

Entre 1398 et 1399, le roi déposséda les derniers comtes de leurs terres, et le Périgord fut inféodé de nouveau en 1400 avec rang de pairie, au duc Louis Ier d'Orléans.

Maison d'Orléans[modifier | modifier le code]

Maison de Châtillon[modifier | modifier le code]

Maison d'Albret[modifier | modifier le code]

Maison de Bourbon[modifier | modifier le code]

Titres honorifiques, sans souveraineté[modifier | modifier le code]

  • Gabriel de Talleyrand-Périgord (1726-1795), comte de Grignols et baron de Mareuil, grand d'Espagne, dernier gouverneur de Picardie, fut autorisé par le roi Louis XV à porter le titre de comte de Périgord à partir de 1768, après qu'a été reconnue la filiation de sa maison avec celle des anciens comtes de Périgord de la maison de Charroux/Talleyrand. Il était l'oncle du célèbre ministre du 1er Empire et de la Restauration Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord[6].
  • Hélie-Charles de Talleyrand-Périgord (1754-1829), comte de Grignols, marquis d'Excideuil et prince de Chalais, grand d'Espagne, fut élevé au titre de 1er duc de Périgord en 1816, pair de France à vie en 1814 puis pair de France héréditaire en 1815. Fils du précédent[6].
  • Augustin Marie Hélie Charles de Talleyrand-Périgord (1788-1879), 2e duc de Périgord, comte de Grignols, marquis d'Excideuil, prince de Chalais, pair de France et grand d'Espagne à partir de 1829. Fils du précédent[6].
  • Hélie Louis Roger de Talleyrand-Périgord (1809-1883), 3e et dernier duc de Périgord, comte de Grignols, marquis d'Excideuil, prince de Chalais et grand d'Espagne à partir de 1879. Fils du précédent[6].

Plusieurs cadets de la famille de Talleyrand-Périgord ont porté le titre de courtoisie de comte de Périgord[6] :

  • Adalbert-Charles de Talleyrand-Périgord (1758-1841), comte de Périgord, frère cadet du premier duc de Périgord.
  • Alexandre Edmond de Talleyrand-Périgord (1787-1872), comte de Périgord et de l'Empire avant de devenir duc de Dino, neveu du prince de Talleyrand
  • Paul Adalbert René de Talleyrand-Périgord (1811-1879), comte de Périgord, frère cadet du 3e duc de Périgord.
  • Nicolas Raoul Adalbert de Talleyrand-Périgord (1837-1915), comte de Périgord avant de devenir duc de Montmorency, frère cadet du 4e duc de Talleyrand.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard de Saint-Phalle, « Comtes de Troyes et de Poitiers au IXe siècle : histoire d’un double échec » dans Onomastique et Parenté dans l'Occident médiéval, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Prosopographica et Genealogica »,‎ 2000, 310 p. (ISBN 1-900934-01-9), p. 158-9.
  2. Viton de Saint-Allais 1836, p. 17-20.
  3. Viton de Saint-Allais 1836, p. 21.
  4. Viton de Saint-Allais 1836, p. 22.
  5. Viton de Saint-Allais 1836, p. 33-35.
  6. a, b, c, d et e Martin 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Guy Penaud, Le Grand Livre de Périgueux, Éditions de La Lauze,‎ 2003, p. 138-139.
  • Georges Martin, Histoire et généalogie de la maison de Talleyrand-Périgord, G. Martin,‎ 2009, 264 p. (résumé). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Nicolas Viton de Saint-Allais, Précis historique sur les comtes de Périgord et les branches qui en descendent, A. Guyot,‎ 1836 (lire en ligne). Document utilisé pour la rédaction de l’article

Lien externe[modifier | modifier le code]