Lettera 22

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Produit de design industriel
Nom Lettera 22
Image illustrative de l'article Lettera 22
Année de production 1950
Concepteur Marcello Nizzoli, avec Giuseppe Beccio
Compasso d'oro 1954
Idée produire un objet compact et léger en optimisant ses propriétés physiques et mécaniques
Concept légéreté, transportabilité, praticité.
Caractéristiques de l'objet
Type d'objet machine à écrire
Agence de production Olivetti
Début de la production 1950
Fin de la production 1965
Matériau aluminium
Remarque elle est suivie par la Lettera 32

La Lettera 22 est une célèbre machine à écrire mécanique portable de la firme Olivetti. Ce produit a connu un énorme succès dans les années cinquante[1], et a reçu des prix aussi bien en Italie (Compasso d’Oro en 1954)[2] qu’à l’étranger (meilleur produit de design du siècle selon l'Illinois Institute of Technology en 1959).

Historique[modifier | modifier le code]

La Lettera 22 est conçue en 1949 par le designer italien Marcello Nizzoli (it), collaborateur de l’usine d’Ivrea depuis 1938, en association avec l’ingénieur Giuseppe Beccio (it). Elle fait suite à la Olivetti MP1, sorti en 1932, imaginée par Riccardo Levi (it) et dont le design est signé par Aldo Magnelli (it). Le style imaginé par Nizzoli tire son inspiration du travail de recherche réalisé pour la Lexikon 80, et auquel le designer a collaboré. Elle est produite dans l’usine Olivetti située à Agliè[3].

Le Triennale Design Museum de Milan conserve 6 modèles de Lettera 22 dans trois collections différentes, y compris la permanente[4]. Elle est également exposée au sein de la collection permanente de design du MoMA de New York[5].

Nombreux sont les écrivains et les journalistes à avoir trouvé dans la Lettera 22 une compagne idéale pour leurs journées de travail. Parmi eux, on peut citer notamment Cesare Marchi, Enzo Biagi ou encore Indro Montanelli. Ce dernier ne se sépare jamais de sa Lettera 22[6].

Description de la machine[modifier | modifier le code]

Le clavier est incorporé à la carrosserie en aluminium[7]. Le cylindre est encastré de manière à rester dans le cadre de la machine, exception faite du mécanisme d’activation qui dépasse du plan horizontal de la machine. Le levier de l’interligne ressort également, mais s’insère mieux à l’ensemble de la machine que pour la Lexikon, ceci afin de mieux répondre aux exigences de transportabilité et d’encombrement réduit. Elle est vendue accompagnée d’une mallette en carton ou similicuir dans le but de rendre le transport plus aisé.

La machine mesure 8,3 x 29,8 x 32,4 cm, ce qui la rendait, malgré un poids d’environ quatre kilogrammes, particulièrement pratique à transporter par rapport aux standards de l’époque[8]. La carrosserie donne une impression d’unité malgré la division de la coque en deux parties pour permettre le nettoyage des barres de caractères. Le remplacement du ruban d’écriture est facilité sur la Lettera 22 en comparaison des dispositifs existants.

La Lettera 22 est une machine à écrire avec leviers d’écritures. Chaque fois qu’une touche est pressée la barre de caractère correspondant vient taper sur le ruban à encre rouge ou noir. Derrière celui-ci est placée la feuille de papier sur lequel s’imprime le symbole désiré. Un petit levier situé à la droite du clavier peut être actionné afin de contrôler la position du ruban et ainsi choisir la couleur dans laquelle sera écrit le texte : noir, rouge ou sans encre (dans le cas où on utilise du papier carbone ou pour préparer les matrices d’encre utilisées dans les duplicateurs).

Le ruban bouge petit à petit à chaque pression et repart automatiquement dans la direction opposée lorsqu’il arrive au bout de l’une des deux roues. Deux mécanismes sensoriels placés près de ces dernières se déplacent lorsque le ruban se tend (ce qui indique qu’il est arrivé au bout) et fixent la roue au mécanisme de transport du ruban.

Le clavier est de type QZERTY, comme il est d’usage pour les machines italiennes (sans tenir compte des claviers modernes pour ordinateurs). Outre les touches d’écriture, le clavier comprend une barre d’espace, deux touches activant les majuscules temporairement, une touche le faisant de manière continue, une touche de retour en arrière et une touche de tabulation. Seule la touche de retour en arrière est signalé par un symbole (une flèche partant vers la droite) Les cinq autres ne comportent aucun signe distinctif[9],[10].

Exemple de texte rédigé avec la Lettera 22: "Wikipedia, l'enciclopedia libera"

L’ensemble des touches de caractères souffre d’un manque évident : il n’y a pas de touche permettant de taper un « 1 ». Il s’obtient en utilisant la lettre L minuscule ou le I(i) majuscule. Il en va de même pour le 0, que l’on peut cependant obtenir grâce à un O majuscule. Cela peut sembler étrange de nos jours, mais c’était une caractéristique commune à quasiment toutes les vielles machines à écrire. Manquent également les touches permettant d’obtenir des voyelles majuscules accentuées, nécessaire dans l’écriture de la langue italienne.

Conseils d'utilisation[modifier | modifier le code]

Préparer la machine à écrire pour l'utilisation

Avant chaque utilisation, il faut respecter une certaine procédure. Tout d'abord, s’assurer que le levier de blocage du chariot est déverrouillé (positionné vers le haut). Ensuite, il faut placer le levier du retour de chariot et d’espacement entre les lignes en position de travail et vérifier que le levier de changement de couleur du ruban est positionné en mode bleu (ou rouge). Enfin, le sélectionneur d’interligne doit être en position 1, 2 ou 3 et les délimiteurs de marges aux deux bords opposés du chariot.

Comment insérer le papier

Pour insérer du papier, il faut relever le bloqueur et glisser la feuille derrière le cylindre. Ensuite, on tourne ce dernier jusqu’à ce que le papier émerge à l’avant. S’il est besoin de le redresser, le levier de serrage doit être orienté vers l’avant. Il suffit ensuite d’ajuster la position de la feuille et de remettre le levier dans sa position initiale. La machine est maintenant prête pour l’utilisation[11].

Maintenance[modifier | modifier le code]

La Olivetti Lettera 22 ne demande pas un entretien important, quelle que soit la charge de travail qui lui est imposée. Mais naturellement, elle ne fournit un bon travail que si elle est traitée avec le soin que toute machine de ce genre mérite. Il faut notamment toujours remettre la machine dans son étui lorsqu’elle n’est pas utilisée. Ensuite, pour la garder dans le meilleur état possible, suivre quelques règles s’impose.

Nettoyage des caractères

Dès que la rédaction devient moins nette, il faut laver les caractères. On enlève le capot de la machine. On appuie ensuite sur la moitié gauche du clavier à pleine main afin de glisser un morceau de papier sous les barres de caractères relevées. Le papier supporte les caractères pendant le temps du nettoyage. Avec la brosse en nylon fournie dans le kit de nettoyage et trempée dans un bon liquide d’entretien de machine à écrire, il suffit de nettoyer chaque caractère. Ensuite, on les essuie un par un et on enlève le papier tout doucement. On procède de la même manière avec l’autre moitié du clavier, en veillant bien à ce qu’aucune goutte du liquide d’entretien ou saleté ne tombe dans la machine ou n’adhère aux barres de caractères.

Nettoyage du cylindre

On utilise un linge blanc propre trempé au préalable dans de l’alcool à 90 degrés.

Nettoyage intérieur

Pour un entretien rapide, il faut tout d’abord détacher la plaque métallique sous la machine, avant de nettoyer les parties intérieures avec la brosse en poils doux fournie elle-aussi dans le kit de nettoyage. Il est recommandé d’essuyer. Il est fortement conseillé de ne jamais huiler la machine : elle sort de l’usine prête pour une très longue période d’utilisation. Des huiles spéciales sont nécessaires et fournies uniquement dans certains cas.

Clavier de la Lettera 22

Effacement

Lors de l’effacement, bouger le charriot d’un côté à l’autre permettra de faire tomber de la corbeille (ensemble des barres de caractère) les particules de caoutchouc produites par les chocs répétés des barres de caractères sur le cylindre.

Feuille de soutien

Lorsqu’on rédige, il est conseillé de placer une feuille de papier en renfort derrière celle utilisée. Cela permet une meilleure impression et réduit l’usure du cylindre[12].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Lettera 22 est le titre du premier court-métrage du metteur en scène Rocco Triventi, vainqueur du Prix de la Critique et du Prix du jury populaire de la catégorie Courts-métrages italiens du VIIème Festival du Cinéma Indépendant de Foggia en 2007. Le personnage Concetto Virri (interprété par Alfonso Errico) passe ses journées en solitaire à écrire 22 messages avec sa vieille machine à écrire : une Lettera 22[13].

Une série de sketchs du Gialappa’s Band (it) portent également le nom de la machine[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]