Kyat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kyat
Unité monétaire moderne actuelle
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de la Birmanie Birmanie
Appellation locale Kyat
Code ISO 4217 MMK
Sous-unité pya (1 kyat = 100 pyas)
Taux de change EUR
Chronologie de la monnaie

Le kyat (Kyat.png, prononcer tchia) est l'unité monétaire de la Myanmar, pays encore souvent nommé Birmanie. Son code ISO 4217 est MMK.

Histoire[modifier | modifier le code]

Première période 1852-1881[modifier | modifier le code]

Le kyat est apparu en 1852 sous le règne de l'avant dernier roi de Birmanie, Mindon Min, qui créa l'Institut Royal de la Monnaie à Mandalay. Seules des pièces en argent et en or ont été frappées dans un premier temps. Les coins étaient réalisés à Paris. Plus tard des monnaies de plus faible valeur ont été frappées en cuivre, en bronze, en plomb, en étain et en fer. Il n'y avait pas de billets. En 1881, l'invasion anglaise du pays imposa la roupie indienne comme monnaie.

Seconde période 1943-1945[modifier | modifier le code]

L'occupation japonaise remplaça la roupie par un nouveau kyat. Seuls des billets furent émis et le kyat fut divisé en 100 cents.

Troisième période 1946 à nos jours[modifier | modifier le code]

Après une période transitoire, le pays nouvellement indépendant décida de nouvelles émissions de kyat et pyas par une ordonnance du 1er juillet 1952. Différentes séries de billets et monnaies se succédèrent en 1966, 1987, 1991 et 1999.

Particularités du système monétaire birman[modifier | modifier le code]

Le kyat est divisé en 100 pyas, mais plus aucune pièce ne circule depuis les dernières dévaluations. Le kyat est une monnaie particulière pour diverses raisons.

  • Il n'est pas convertible à l'extérieur du pays et son cours est forcé.
  • On trouve actuellement en circulation des billets de 5, 10, 20, 50, 100, 200, 500, 1000 et 5000 kyats. Le pays était jusqu'il y a peu célèbre pour ses coupures aux valeurs particulières comme 15, 25, 35, 45, 75, 90 kyats, mais celles-ci ont été retirées de la circulation en plusieurs étapes depuis les années 1970[1]. Ces valeurs inhabituelles étaient dues à des superstitions sur les nombres.
  • Les billets sont fréquemment renouvelés pour lutter contre la thésaurisation et le marché noir et imposer un échange autoritaire régulier des liquidités à des cours avantageux pour le pouvoir.
  • Toujours pour contrôler les flux monétaires, les touristes entrant dans le pays ont longtemps été obligés de changer 200 dollars américains contre des Foreign Exchange Certificates (FEC) à un taux gouvernemental car le marché noir sur le kyat est important. Cette obligation a été abolie récemment. Le taux officiel bancaire de change en janvier 2005 est d'environ 8,75 kyats pour 1 euro, alors que le cours réel au marché noir semi-officiel dans la rue est de 1100 kyats pour 1 euro, mais attention de ne pas se voir proposer des billets démonétisés.

Le 1er avril 2012, le gouvernement birman a modifié sa politique monétaire et annoncé un taux de change officiel flottant, à la valeur de départ d'un US dollar pour 818 kyats, aligné sur le marché noir (le taux officiel de la veille était de 6,10 kyats pour un dollar). Les banques devraient rapidement se remettre à proposer le change aux touristes, ce qu'elles ne faisaient plus depuis longtemps. Cette mesure s'inscrit dans une logique de réformes tendant à ouvrir l'économie sur le monde extérieur et à s'attirer les bonnes grâces des pays occidentaux qui maintenaient des sanctions économiques depuis plusieurs années.

Série de billets de 1994















Références[modifier | modifier le code]

  1. Par exemple, les billets de 25, 35, 75 et 100 kyats ont été démonétisés en septembre 1987. Tucker, Shelby : Burma: The Curse of Independence. Pluto Press, 2001. ISBN 978-0-7453-1541-6, p.228