Kozarac (Prijedor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kozarac.
Kozarac
Козарац
Blason de Kozarac
Héraldique
Une tour de la forteresse de Kozarac
Une tour de la forteresse de Kozarac
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la République serbe de Bosnie République serbe de Bosnie
Ville Prijedor
Démographie
Population 4 818 hab. (1991)
Géographie
Coordonnées 44° 58′ 25″ N 16° 50′ 27″ E / 44.9736, 16.840844° 58′ 25″ Nord 16° 50′ 27″ Est / 44.9736, 16.8408  
Altitude 225 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Kozarac

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Kozarac
Liens
Site web Site

Kozarac (en serbe cyrillique : Козарац) est une localité de Bosnie-Herzégovine. Elle est située sur le territoire de la Ville de Prijedor et dans la République serbe de Bosnie. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, elle compte 4 818 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Kozarac se trouve au nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine, dans la région de la Bosanska Krajina ; la localité est située sur les contreforts sud-ouest du massif de la Kozara, à 9 km de Prijedor et à 40 km de Banja Luka[2].

Versant de la Kozara, nommé Kozarački Kamen, au-dessus de Kozarac
Versant de la Kozara, nommé Kozarački Kamen, au-dessus de Kozarac

Histoire[modifier | modifier le code]

Kozarac est mentionné pour la première en 1334 sous le nom de Kozara et obtient le statut de « ville royale libre » (Libera villa) en 1360. Elle devient le centre administratif de la župa de Sana. Aux XIVe et XVe siècle, la localité dépend du Royaume de Bosnie et du Royaume de Hongrie[2].

En 1518, comme la majeure partie de la Bosanska Krajina, Kozarac passe sous la domination de l'Empire ottoman, dans lequel elle sera intégrée jusqu'en 1868. De 1687 à 1835, la localité est le siège administratif et judiciaire d'une « capitainerie » (kapetanija) qui porte son nom ; au cours de cette période, elle connaît un important développement[2]. Le 7 avril 1851, à la suite d'une rébellion des Bosniaques, Kozarac est reprise aux insurgés et incendiée par Omer Pacha Latas, un général ottoman.

Le 6 septembre 1878, Kozarac est prise par les troupes austro-hongroises, ce qui met fin à 360 ans de présence ottomane. Par la suite, la localité perd progressivement de son importance.

En avril et mai 1992, au cours de la Guerre de Bosnie-Herzégovine, Kozarac est encerclée par les troupes de la Armée populaire yougoslave (JNA) et des unités de la République serbe de Bosnie qui entrent dans la ville le 26 mai ; beaucoup d'infrastructures sont détruites et une partie de la population est déportée dans les camps d'Omarska, Keraterm et Trnopolje. En tout, 1 800 personnes ont disparu ou ont été tuées dans la localité. Depuis 1998, on assiste à un retour massif des populations déplacées, avec la construction de maisons et la reconstruction des infrastructures[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la localité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - - 2 988 3 527[3] 4 045[4] 4 818[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Musulmans 3 740 92,45
Yougoslaves 117 2,89
Serbes 96 2,37
Croates 35 0,86
Inconnus/autres 57 1,40[3]

Communauté locale[modifier | modifier le code]

En 1991, la communauté locale de Kozarac comptait 8 038 habitants, répartis de la manière suivante[5] :

Nationalité Nombre %
Musulmans 7 274 90,50
Serbes 400 4,98
Yougoslaves 143 1,78
Croates 92 1,14
Inconnus/autres 129 1,60

Économie[modifier | modifier le code]

L'entreprise croate de chaussures a ouvert une succursale à Kozarac en 2007 ; l'entreprise autrichienne Austronet en a ouvert une en 2008.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Trois édifices de Kozarac sont inscrits sur la liste provisoire des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine : la forteresse[6], la chapelle Saint-Georges[7], située dans le cimetière de la localité, et l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul[8], une église orthodoxe serbe.

Kozarac constitue un point de départ pour des excursions dans le massif de la Kozara et pour la visite du parc national de Kozara[9].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Census of population - Preliminary results » [PDF], sur http://www2.rzs.rs.ba, Institut de statistiques de la République serbe de Bosnie (consulté le 12 octobre 2014)
  2. a, b, c et d (bs) « Povijest Kozarca », sur http://www.kozarac.eu, Site de Kozarac (consulté le 12 octobre 2014)
  3. a et b (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  4. (sr) « Population 1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 12 octobre 2014)
  5. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 11 octobre 2014)
  6. (bs) « Tvrđava Kozarac », sur http://kons.gov.ba (consulté le 12 octobre 2014)
  7. (bs) « Grobljanska kapela sv. Jurja u Kozarcu », sur http://kons.gov.ba (consulté le 12 octobre 2014)
  8. (bs) « Kozarac – Crkva sv. Petra i Pavla », sur http://kons.gov.ba (consulté le 12 octobre 2014)
  9. (bs) « Kozara », sur http://www.kozarac.eu, Site de Kozarac (consulté le 12 octobre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]