Klioutchevskoï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Klioutchevskoï
Vue du Klioutchevskoï enneigé.
Vue du Klioutchevskoï enneigé.
Géographie
Altitude 4 835 m
Massif Groupe volcanique du Klioutchevskoï (Kamtchatka)
Coordonnées 56° 03′ 18″ N 160° 37′ 54″ E / 56.0551, 160.631756° 03′ 18″ Nord 160° 37′ 54″ Est / 56.0551, 160.6317  
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Kraï Kamtchatka
Raïon Oust-Kamtchatsk
Ascension
Première 1788 par Daniel Gauss et deux autres alpinistes
Géologie
Âge 6 000 ans
Roches Andésite, andésite basaltique, basalte, picro-basalte
Type Volcan gris
Activité Actif
Dernière éruption 15 août au 20 décembre 2013
Code 300260
Observatoire Institut de volcanologie et de sismologie

Géolocalisation sur la carte : Kraï du Kamtchatka

(Voir situation sur carte : Kraï du Kamtchatka)
Klioutchevskoï

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Klioutchevskoï

Le Klioutchevskoï (en russe : Ключевскoй Вулкан), aussi appelé Klioutchevskaïa Sopka (en russe : Ключевская сопка) est le plus haut sommet mais aussi le volcan le plus actif de la péninsule du Kamtchatka, en Russie. C'est un stratovolcan de 4 835 mètres d'altitude né il y a environ 6 000 ans. Il fait partie de la Ceinture de feu du Pacifique. Au large du Kamtchatka, une fosse océanique de 10 500 mètres de profondeur et des séismes témoignent de la subduction, à la vitesse de 10 cm/an, de la plaque pacifique sous la plaque eurasienne ; comme tous les volcans de la Péninsule du Kamtchatka, le Klioutchevskoï est donc un volcan de subduction. Il a été classé, avec les autres volcans du Kamtchatka, au patrimoine mondial par l'UNESCO depuis 1996 (révisé en 2001).

Premières ascensions[modifier | modifier le code]

Ce volcan aux pentes raides et symétriques se situe à une centaine de kilomètres de la mer de Béring. Il fut escaladé pour la première fois en 1788 par Daniel Gauss et deux autres membres de l'expédition Billings. C'est une ascension dangereuse, puisque lors de la deuxième tentative connue, en 1931, plusieurs membres de l'expédition ont été tués par des projections volcaniques. En 1992 Denis Urubko réalisa l'ascension en solo hivernal.

Activité éruptive[modifier | modifier le code]

Le premier témoignage écrit d'une éruption du Klioutchevskoï date de 1697 et a été réalisé par Vladimir Atlassov, un des explorateurs du Kamtchatka. Depuis sa formation il y a 6 000 ans, il n'a pas connu de période d'inactivité majeure. Cet imposant cône volcanique généralement couvert de glace et de neige a connu plus de 80 éruptions en 200 ans, généralement de type stromboliennes ou vulcaniennes avec émissions de lave. Ce volcan détient le record mondial actuel de rejet de lave, avec plus de 800 km3 de lave émise en 1 000 ans. Les laves émises sont généralement des basaltes magnésiens à alumineux (selon leur degré de différenciation). Des études semblent montrer que le magma qui alimente le Klioutchevskoï est en fait le magma parental à l'origine de la série calco-alcaline (andésites, dacites) émise par le volcan Bezymianny, tout proche (Almeev et al., 2003). Bon nombre de ces éruptions ont eu lieu au niveau de fissures radiales situées sur ses flancs, mais ce volcan est aussi capable d'éruption sommitales violentes.

Éruption de janvier 2004 vue de l'espace. Le Bezymianny est en bas, un peu au nord, le Kamen, et encore plus au nord, le Klioutchevskoï, aussi en activité

Par exemple, le 8 septembre 1994, une violente éruption sommitale a émis 30 millions de mètres cubes de lave, 50 millions de mètres cubes de projections diverses, et un panache de cendres qui s'est élevé jusqu'à 20 kilomètres d'altitude. Sa dernière éruption date du 20 janvier 2005 : ce fut une éruption sommitale de type explosif avec quelques émissions de lave, et qui a eu pour conséquence la formation d'un lahar à cause de la fonte partielle du glacier Ehrman.

Ce volcan présente une activité de fumerolles non négligeable, dont la température varie entre 50 °C et 900 °C. Les gaz émis contiennent, outre du soufre et du dioxyde de carbone, de nombreux éléments (au moins 31), en particulier les éléments Cu, Pb, Mo, Zn, Bi et Ag.

Philatélie[modifier | modifier le code]

En 1965, l'URSS a émis un timbre à l'effigie du Klioutchevskoï.

Légendes[modifier | modifier le code]

Les Itelmènes constituent un peuple indigène du Kamtchatka dont les légendes parlent souvent des volcans en général, et du Klioutchevskoï en particulier. Par exemple, les légendes de la création de la péninsule du Kamtchatka ont été transmises oralement depuis des temps immémoriaux (on a estimé que la présence de ce peuple sur ces terres dure depuis au moins 5 200 ans). Cette création fait intervenir le grand dieu Kutkh (le Corbeau) qui aurait plongé dans l'océan, saisi entre ses griffes le fond de la mer et l'aurait tiré jusqu'à la surface comme un poisson. Au sommet, à l'endroit où il a planté ses griffes, le terrain serait resté « inachevé », ouvert, et constituerait la bouche des volcans.

Les volcans ont toujours eu une mauvaise réputation chez les Itelmènes. Ils considèrent que leur sommet est habité par de puissants « esprits » ou « démons » appelés Gomouly ou gomouls ou kamouli. Selon la légende, la nuit, ces Gomouly descendent le volcan et partent jusqu'à la mer pour pêcher des poissons et des baleines et reviennent avec une baleine suspendue à chaque doigt. Les baleines sont alors grillées sur un feu, ce qui expliquerait les feux et lumière visibles au-dessus des volcans la nuit, et la fumée visible le jour. Les Itelmènes sont persuadés qu'il y a des monceaux d'os de baleine au sommet du Klioutchevskoï, mais ils ne se sont jamais aventurés jusque là pour vérifier la légende…

Vladimir Atlassov écrivit au sujet du Klioutchevskoï : « Si quelqu'un grimpe jusqu'à mi-chemin du sommet de la montagne, il entendra un rugissement si fort qu'il en devient à peine tolérable. Ceux qui poursuivront l'ascension ne reviendront jamais. Et personne ne saura ce qu'il leur est arrivé sur la montagne. »[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :