Kilsyth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

55° 59′ N 4° 04′ O / 55.98, -4.06 () Kilsyth (Cill Saidhe en gaélique écossais) est une ville d'Écosse. Elle se situe à une vingtaine de kilomètres au nord de Glasgow.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cadre naturel[modifier | modifier le code]

Kilsyth se situe à une attitude de 60 m au-dessus du niveau de la mer et occupe une étroite bande de terre entre les Kilsyth Hills, collines la bordant au nord, et la rivière Kelvin au sud. La ville est bordée à l'est et à l'ouest par des tourbières, et le centre ville est proche du confluent du Garrell et de l'Ebroch.

La ville occupe ainsi une position abritée dans la Kelvin Valley.

Panorama depuis Croy Hill et le Mur d'Antonin, visualisant Kilsyth au-delà des Kilsyth Hills.

Communications[modifier | modifier le code]

À proximité de Kilsyth passent la ligne ferroviaire reliant Glasgow à Édimbourg, mais aussi l'autoroute M80.

Histoire[modifier | modifier le code]

D'après les récits les plus anciens, Kilsyth s'est toujours trouvé sur les routes majeures reliant Glasgow, Falkirk et Édimbourg. La ville est très proche du mur d'Antonin, mais aussi du plus moderne Forth and Clyde Canal.

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Des fouilles archéologiques ont mis en évidence la présence d'une agglomération sur le site de Kilsyth depuis l'époque néolithique[1].

Antiquité et Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Les Romains ont reconnu l'importance stratégique de Kilsyth en établissant des forts à Colziumbea et Castle Hill, en sus des fortifications du Mur d'Antonin effectuées à Bar Hill et Croy Hill. Celles-ci sont toujours visibles dans la ville moderne.

Durant le Moyen Âge, la position stratégique de Kilsyth ne s'est pas démentie, de par sa position sur l'une des principales routes dans la portion la plus étroite de l'Écosse. Deux châteaux, aujourd'hui détruits, ont d'ailleurs été érigés à Balcastle et Colzium ; ils sont marqués sur la carte de 1580 de Timothy Pont.

Guerres civiles et jacobites[modifier | modifier le code]

Durant la Guerre Civile, la bataille de Kilsyth fut livrée en 1645 sur les collines s'étendant entre la ville et Banton (North Lanarkshire). Kilsyth fut plus tard étroitement associée aux révoltes jacobites successives du XVIIIe siècle.

Économie[modifier | modifier le code]

Kilsyth est riche en ressources naturelles, particulièrement en charbon, sidérite, et calcaire. L'économie locale a ainsi glissé, en trois cent ans, d'une activité agricole et textile aux industries d'exploitation des minerais, de la production d'énergie et du transport.

Sport et culture[modifier | modifier le code]

Le curling[modifier | modifier le code]

Étang destiné à servir de piste de curling en hiver à Colzium.

Le curling a, selon la légende, été inventé et joué pour la première fois à Kilsyth. La ville dispose du premier Club de Curling au monde, toujours actif à ce jour. Le curling était joué, à l'origine, sur l'étange de curling de Colzium, à l'est de la ville.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Kilsyth est jumelée avec la ville française de Meulan-en-Yvelines, dans le département des Yvelines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dennison, Ewart, Gallagher and Stewart, Historic Kilsyth (Historic Scotland, 2006), 2.