Khendrup Gyatso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Khedrup Gyatso
Image illustrative de l'article Khendrup Gyatso

Nom de naissance
Nom de réincarnation Khedrup Gyatso
Date de naissance 19 décembre 1838
Lieu de naissance Kham, Tibet
Date de décès 31 janvier 1856 (à 17 ans)
Lieu de décès Lhassa, Tibet
Successions
Précédent Tsultrim Gyatso Trinley Gyatso Suivant

Khendrup Gyatso, (aussi appelé Khendrub ou Khedrup Gyatso), né le 19 décembre 1838, mort le 31 janvier 1856, à Lhassa, au palais du Potala, est le onzième dalaï-lama (tibétain : མཁས་གྲུབ་རྒྱ་མཚོ་, Wylie : mKhas-grub rgya-mtsho).

Biographie[modifier | modifier le code]

Khedrup Gyatso est né en 1838 à Gathar, un village du Kham dans la région de Minyak. Son père se dénommait de Tsetan Dhondup et sa mère Yungdrung Bhuti.

En 1841, il fut reconnu comme étant la réincarnation du 10e dalaï-lama. Le 7e panchen-lama, Palden Tenpai Nyima, réalisa la cérémonie de coupe des cheveux et lui donna son nom religieux (Khedrup Gyatso). Il est intronisé à Lhassa au palais du Potala le 25 mai 1842. À onze ans, il prononce les vœux de moine novice auprès du 7e panchen-lama. À la demande du gouvernement du Tibet, il assume les pleines fonctions de dirigeant spirituel et politique du Tibet à partir du 1er mars 1855, mais meurt soudainement en 1856 au palais du Potala[1], le troisième des dalaï-lama à mourir successivement trop jeunes pour consolider leur pouvoir.

Durant la vie de Khendrup Gyatso, les guerres contre le Ladakh affaiblirent le pouvoir des lamas sur le plateau tibétain. Simultanément, la Guerre de l'opium et la Rébellion Taiping diminuèrent l'influence chinoise. Durant la dernière année de son règne, eut lieu un conflit avec le Népal (1855-1856) qui se termina par la défaite de ce dernier. Son règne est le premier pas sur le chemin, emprunté par les dalaï lamas suivants, de la suppression de l'influence coloniale occidentale, qui était ressentie comme une menace pour la culture tibétaine et le pouvoir des lamas[réf. nécessaire].

Il est l'auteur de l'Histoire des singes et des oiseaux (Bya sprel gyi gtam-rgyud), une allégorie de la guerre entre les Tibétains (oiseaux) et les Gurkhas (singes) qui eut lieu au XVIIIe siècle[2]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Eleventh Dalai Lama, Khedrup Gyatso
  2. Stein, R. A. (1972) Tibetan Civilization, p. 269. Stanford University Press. ISBN 0-8047-0806-1 (relié); ISBN 0-8047-0901-7 (poche)