Ken Akamatsu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ken Akamatsu

赤松 健

Alias
Awa Mizuno
Naissance 5 juillet 1968 (46 ans)
Nationalité Japonaise
Diplôme
Diplômé de littérature japonaise, section littéraire de l'Université Chūō
Profession Mangaka
Conjoint
Langue d’écriture Japonais
Distinctions
Éditeur associé
Kōdansha
Élèves

Œuvres principales

Première œuvre 
A Kid's Game for One Summer
Autres œuvres 

Ken Akamatsu (赤松 健, Akamatsu Ken?) est un dessinateur de manga. Il a également travaillé en tant que character designer et réalisateur sur l'anime Rikujo Bôeitai Mao-chan.

Il est né le 5 juillet 1968 dans la préfecture de Kanagawa, au Japon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Intéressé par la réalisation de films, il a échoué à deux reprise au concours d'entrée de la prestigieuse Tōdai en section audiovisuelle avant de se rediriger vers l'université de Chuo en section littérature. Faisant partie de plusieurs clubs, il finit par trouver sa voie en 3e année dans celui de manga grâce auquel il devint relativement connu en participant au Comiket sous le nom de plume de Awa Mizuno (水野 亜和, Mizuno Awa?). Il participera à deux reprises au concours du Shōnen Magazine, remportant le prix avec A Kid's Game for One Summer ; son succès le poussera à s'engager auprès de la Kōdansha une fois son diplôme en poche, il débute sa carrière de mangaka.

Il est marié avec l'idol Kanon Akamatsu qui servit de modèle au personnage d'Asuna pour le manga Negima!.

En novembre 2010, Akamatsu annonce le lancement d'un site de téléchargement gratuit de mangas n'étant plus publiés, nommé "J-Comi" ; il annonce par la même occasion que les 14 tomes de Love Hina en seront les premiers proposés. Le service est gratuit, illimité, sans DRM ni conditions ; les auteurs recevant une compensation à partir des publicités mises sur le site[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Œuvre de Ken Akamatsu.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Sa première création, imaginée sous l'impulsion de son éditeur, est un pantsu qui raconte l'histoire d'un jeune passionné d'ordinateurs et d'AI ayant intégré le monde réel. Bien qu'il n'est pas possible de le comparer avec Love Hina, AI non-stop! connut un succès assez important, lui permettant de réaliser une histoire de 9 tomes[2]

C'est grâce à sa 2e série qu'il connut réellement le succès, aussi bien au Japon qu'à l'étranger. Partant sur les mêmes bases que Maison Ikkoku, le pantsu[3] Love Hina s'en éloigne assez rapidement, notamment par l'insertion de quelques expériences que l'auteur a pu avoir au cours de sa vie ; par exemple, le héros a, comme Akamatsu, échoué deux fois au concours d'entrée de Tōdai lorsque l'histoire débute, cependant il s'accrochera et réussira à la 4e tentative. Publiée de 1999 à 2002, la série sera compilée en 14 tomes et deviendra un phénomène extraordinaire un peu partout dans le monde, et ce à la grande surprise du mangaka car le cadre typiquement japonais de l'œuvre ne l'y prédestinait pas. De plus, la série remporta au Japon le prix du manga de son éditeur Kōdansha en 2001, catégorie Shōnen.

Il travaillera ensuite comme réalisateur sur l'anime Ground Defense Force! Mao-chan, parodiant les classiques du magical girl et incluant de très nombreuses références à ses œuvres précédentes, notamment Love Hina.

Début 2003, il écrit Le maître magicien Negima!, un récit peuplé d'un nombre incroyable d'héroïnes. L'œuvre, traitant de l'histoire d'un magicien de 10 ans dans une école, connaîtra de violentes critiques, surtout en occident, l'accusant d'être un plagiat de Harry Potter. À l'origine imposée par son éditeur afin de mélanger ce qui avait fait le succès de Love Hina et la magie qui était un thème en vogue, il s'appropria progressivement l'œuvre. Rajoutant une touche plus personnelle et collant plus à son idée originale, le scénario est axé essentiellement sur la magie et s'oriente plus sur le nekketsu contrairement à ses œuvres précédentes. C'est à ce jour le récit le plus long qu'il ait réalisé avec 38 tomes.

En parallèle à son activité officielle, il exerça de 1994 à 2003 dans le cercle de doujinshi hentai Cu-Little2 sous le pseudonyme de Betty. Cette équipe de trois otaku est notamment célèbre pour leurs histoires sur Final Fantasy VII. Il a publié quelques parodies de ses propres œuvres sous ce label.

Manga[modifier | modifier le code]

Anime original[modifier | modifier le code]

  • Rikujo Bōeitai Mao-chan (2002)

Adaptations animes[modifier | modifier le code]

  • Itsudatte My Santa!
  • Love Hina
  • Negima!
  • Negima!?

Adaptation drama[modifier | modifier le code]

  • Negima!!

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ja+en+de+fr) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi »,‎ 15 mai 2004, 19,6 cm × 24,9 cm, broché, 576 p. (ISBN 978-3-8228-2591-4, résumé), p. 32-35
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Negima's Akamatsu Plans Free Site for Out-of-Print Manga
  2. Après l'incroyable succès de Love Hina, une seconde édition de 8 tomes sorti en 1999 avec de nouvelles couvertures. C'est cette édition qui sert de référence à l'étranger.
  3. pantsu (ぱんつ?, litt. « culotte ») : Se dit d'un anime où l'histoire, les mises en scènes amènent à des scènes typiques où le héros est face à une héroïne presque nue, en sous-vêtement, etc. (Voir aussi fan service).