Joey Stefano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joey Stefano

Nom de naissance Nicholas Anthony Iacona, Jr.
Naissance 1er janvier 1968
Chester, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 26 novembre 1994 (à 26 ans)
Hollywood, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession
Carrière
Orientation Gay

Joey Stefano (de son vrai nom Nicholas Anthony Iacona, Jr.), né le 1er janvier 1968 à Chester (Pennsylvanie) et mort le 26 novembre 1994 à Hollywood, est un acteur de films pornographiques gays.

Drogué, prostitué à New York, ce natif de Pennsylvanie, d'origine italienne, orphelin de père à l'âge de quinze ans, arrive à Los Angeles et devient vite l'une des étoiles montantes de la pornographie homosexuelle. Entre 1989 et 1991, il tourne énormément de films dans plusieurs studios spécialisés (Falcon Video, avec Chi Chi LaRue, Mustang Video…), en particulier avec son ami Ryan Idol (Idol Eyes, 1990). Toujours "bottom" (pénétré), il a prouvé que les "porn star" n'étaient pas obligatoirement des "tops", tout en revalorisant le rôle dit "passif" (The Legend of Joey Stefano).

Son apparence innocente a attiré le regard de Madonna, qui l'engage parmi les figurants de son livre SEX (1992). Séropositif, Joey Stefano meurt d'une overdose de drogues dures à l'âge de 26 ans. Son destin fulgurant est retracé dans une biographie signée par Charles Isherwood, Wonder Bread and Ecstasy (1996, La Manne, l'extase, traduit grâce à Guillaume Dustan). Une pièce de théâtre lui est aussi consacrée (Homme Fatale, The Joey Stefano Story, de Barry Lowe). L'association Aid for AIDS a créé un Fonds qui porte son nom, pour venir en aide aux acteurs de films pour adultes gay atteints du sida.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • AVN Award "Best Actor-Gay Video" pour le film More of a Man en 1991.
  • AVN Award "Best Performer of the Year-Gay Video" en 1995.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]