Jeux d'enfants (film, 2003)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeux d'enfants.

Jeux d'enfants

Réalisation Yann Samuell
Scénario Yann Samuell
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Comédie romantique
Sortie 2003
Durée 93 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jeux d'enfants est un film franco-belge réalisé par Yann Samuell, sorti en 2003.

Les deux personnages principaux, Sophie et Julien, sont interprétés par Marion Cotillard et Guillaume Canet.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Julien, 8 ans, est confronté au cancer de sa mère, tandis que Sophie doit affronter la xénophobie des autres écoliers. Très vite ils deviennent inséparables et s'inventent un jeu : « cap ou pas cap ? » (capable ou pas capable ?). C'est à celui qui, mis au défi par l'autre, fera les pires bêtises, au grand désespoir des adultes.

Arrivés à l'âge des études, ils continuent à se lancer des défis de plus en plus cruels et même parfois pervers. Mais le jeu prend des dimensions extrêmes. Aucun des deux ne veut rompre la spirale, même si cela met en question son avenir, de peur de passer pour un lâche. Sophie finit par s'agacer de l'immaturité de Julien, pour qui tout est prétexte au jeu. Elle essaie de lui faire prendre conscience que leur amitié s'est muée en amour réciproque, sans succès. Après de nombreuses péripéties ponctuées de blessures mutuelles et de longues périodes de froid, ils se mettent au défi de ne plus se voir pendant dix ans.

Julien s'est résigné à devenir adulte. Il gagne bien sa vie, a une femme et deux enfants ; faute de mieux, son « bonheur fade » lui convient, mais il reste hanté par Sophie. De son côté, cette dernière vit en couple avec un joueur professionnel de football riche et célèbre. Le jour d'anniversaire de leur séparation, ils se revoient.

Extraits[modifier | modifier le code]

« Nous séparer ? Ils n'ont jamais été cap' d'y arriver. »

« Sacrée Sophie, le jeu avait repris sur les chapeaux de roue. Du bonheur à l'état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! C'était mieux que tout, mieux que la drogue, mieux que l'héro, mieux que la dope, coke, crack, fix, joint, shit, shoot, snif, pét', ganja, marie-jeanne, cannabis, beuh, peyotl, buvard, acide, LSD, extasy. Mieux que le sexe, mieux que la fellation, soixante-neuf, partouze, masturbation, tantrisme, kama-sutra, brouette thaïlandaise. Mieux que le Nutella au beurre de cacahuète et le milk-shake banane. Mieux que toutes les trilogies de George Lucas, l'intégrale des Muppet Show, la fin de 2001. Mieux que le déhanché d'Emma Peel, Marilyn, la Schtroumpfette, Lara Croft, Naomi Campbell et le grain de beauté de Cindy Crawford. Mieux que la face B d'Abbey Road, les solos d'Hendrix, le petit pas de Neil Armstrong sur la lune. Le Space Mountain, la ronde du Père Noël, la fortune de Bill Gates, les transes du Dalaï-lama, les NDE, la résurrection de Lazare, toutes les piquouzes de testostérone de Schwarzy, le collagène dans les lèvres de Pamela Anderson. Mieux que Woodstock et les rave parties les plus orgasmiques. Mieux que la défonce de Sade, Yann Rimbaud, Morrison et Castaneda. Mieux que la liberté. Mieux que la vie… »

« Pour gagner à ce jeu, il faut une jolie boîte, une jolie copine... Le reste, on s'en fout. »

« C’est comme ça qu’on a gagné la partie. Ensemble. Heureux. Et là, au fond du béton, on a enfin partagé notre rêve d’enfant : le rêve d’un amour sans fin... »

« - Tu dors ? - Officiellement, oui ! - Les rumeurs disent que tu fais semblant... - Oui, j'ai vu ça dans Paris match.. juste que des ragots ! »

Analyse du film[modifier | modifier le code]

Cette histoire, à la manière d'un conte, met en scène deux enfants liés par un jeu du « cap ou pas cap ?» (capable ou pas capable ?) qui devient le centre de leur vie. Arrivés à l’âge adulte, ils ne se sont toujours pas avoués leur amour. On peut observer que les deux protagonistes (séparés depuis dix ans) ont une réussite sociale évidente puisque Sophie qui a grandi dans une HLM, vit dans une villa avec un mari richissime, tandis que Julien, issu d’un milieu modeste, possède un pavillon et une vie idéale. Malgré cela, il leur manque quelque chose dans leur vie : Julien se contente d’un « bonheur fade» et Sophie n’a jamais dit « je t’aime » à son mari.

Le film regorge de symboles. Notamment l'image de l'escalier comme lieu de leurs décisions à venir, qui reflète l'avancée ou le recul de leur relation. Un jeu avec les couleurs est également remarquable au début du film, la dominance des deux couleurs complémentaires rouge et vert participent à inscrire la maman de Julien dans un cadre féerique. Évidemment les scènes du jardin d’Éden, du pêché originel. Le symbole du manège, l'idée d'un cercle dans lequel les personnages sont enfermés, rappelé par la boîte en forme de manège justement. Le film constitue d'ailleurs une boucle puisqu'il revient au départ à la fin.

Il y a un vide amoureux créé par une peur de l’engagement entre eux deux qui se traduit par des paris de plus en plus dangereux dont ils deviennent victimes et esclaves.

Ce film fait appel à l’imagination enfantine du spectateur, en lui laissant le choix sur le dénouement d’une histoire d’amour et d’une boite à musique[1],[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

  • Le film a essentiellement été tourné à Liège. Les scènes de café ont notamment été tournées au café « Casa Ponton », et les scènes de lycée sur l'ancien campus des sciences appliquées de l'université de Liège au Val Benoit. On reconnait également la Cité de Droixhe, ou encore l'Aquarium Dubuisson qui figure l'université. Beaucoup de scènes ont été tournées dans la cité-jardin Floréal à Watermael-Boitsfort.
  • Des « cap ou pas cap ? » étaient régulièrement lancés entre les acteurs et l'équipe du film

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]