Jean II Orsini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orsini.

Jean ou Giovanni II Orsini (en grec: Ιωάννης Κομνηνός Δούκας, Iōannēs Komnēnos Doukas), fut despote d'épire de 1323 à 1335 ainsi que comte palatin de Céphalonie de 1323 à 1324.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean ou Giovanni II Orsini était le fils du comte Jean Ier Orsini de Céphalonie et de Marie (fille de Nicéphore Ier Comnène Doukas). Son frère aîné, Niccolò Orsini devint lui-même despote d'Épire de 1318 à 1323 suite à l'assassinat de Thomas Doukas. C'est en 1323 que Giovanni assassine son frère et réuni au sein d'une même couronne le comté de Céphalonie et l'Épire.

En 1324, Jean de Durazzo (au service de Charles II de Naples, au cours de la guerre qui l'oppose à l'empire byzantin passe Céphalonie qu'il conquiert au détriment de Giovanni Orsini. Cependant, ce dernier reçoit d'Andronic II Paléologue le droit de régner sur l'Épire mais il doit reconnaître la suzeraineté byzantine. Il épousa Anne Paléologue, fille de Démetrios Doukas, lui-même petit-fils de Michel II Doukas. À l'instar de son frère, Giovanni rejoint l'Église orthodoxe et se voit attribuer le titre de despote par l'empereur byzantin.

En 1331, Jean est attaqué par Gautier VI de Brienne, duc titulaire d'Athènes et beau-fils de l'angevin Philippe Ier de Tarente. Alors que Gautier assiège Arta, Giovanni est forcé de reconnaître la suzeraineté angevine. Cependant, alors que Gautier venait de repartir pour l'Italie, Giovanni rassemble ses forces pour envahir et annexer la Thessalie, tombée dans l'anarchie après la mort d'Etienne Gabrielopoulos. Le succès de Giovanni Orsini provoque la réaction immédiate d'Andronic qui affirme son contrôle sur la partie orientale de la région. De retour en Epire, Giovanni doit faire face à une noblesse divisée entre pro-angevins et pro-byzantins. Il meurt subitement en 1335, peut-être empoisonné par sa femme.

Famille[modifier | modifier le code]

Par sa femme, Anne, Giovanni Orsini eut deux enfants:

  • Nicéphore II Orsini qui lui succéda à la tête de l'Épire;
  • Thomais ou Thomasse Orsini qui épousa Simeon Nemanjić, empereur des serbes et des grecs qui succéda à Nicéphore à la tête de l'Épire en 1359.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Fine Jr., John V.A. (1987). The Late Medieval Balkans. Ann Arbor.
  • Cheetham, Nicholas (1981). Mediaeval Greece. Yale University Press.