Jean Antoine Gili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gili.

Jean Antoine Gili est un critique cinématographique et historien du cinéma, né à Nice le 19 novembre 1938.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé d'histoire[1], Jean Antoine Gili collabore à plusieurs revues de cinéma à partir du milieu des années 1960 (Cinéma, La Revue du cinéma, Écran[2])... Spécialiste du cinéma italien, il écrit régulièrement pour la revue Positif (dont il rejoint la rédaction en 1983). À ce sujet, Ettore Scola, préfaçant son ouvrage consacré au cinéma italien, écrit : « Parmi les spécialistes étrangers du cinéma italien, Jean Gili est sûrement l'un des plus pointus, les mieux informés et les moins ennuyeux. » Il est vrai que le critique français s'est intéressé, sans préjugés, ni a priori, à tous les aspects, périodes et évolutions du cinéma italien. Des ouvrages comme L'Italie de Mussolini et son cinéma (1985) ou Le Cinéma italien à l'ombre des faisceaux (1990) défont des idées superficielles émises à propos du cinéma italien. Il a enseigné à l'université de Nice, puis a soutenu sa thèse d'État en 1990 sous la direction de Pierre Milza à l'IEP de Paris. Il est professeur émérite à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne[3].

Il a créé le Festival du cinéma italien d'Annecy et, avec Jean-Pierre Jeancolas, en 1984, l'Association française de recherches sur l'histoire du cinéma (AFRHC), qui édite la revue 1895.

Il a présidé, de 2001 à 2005, la commission scientifique du Patrimoine cinématographique (CNC).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Francesco Rosi. Cinéma et pouvoir, Cerf, 1977
  • Le Cinéma italien, UGE, 1978
  • Le Cinéma italien 2, UGE, 1982
  • La Comédie italienne, Henri Veyrier, 1983
  • L'Italie de Mussolini et son cinéma, Henri Veyrier, 1985
  • Le cinéma italien à l'ombre des faisceaux 1922-1945, Institut Jean Vigo, 1990
  • Paolo et Vittorio Taviani. Entretien au pluriel, Actes Sud, 1993
  • Nanni Moretti, Gremese, 2001
  • Luigi Comencini, Gremese, 2003
  • Ettore Scola. Une pensée graphique, Isthme éditions, 2008
  • Fellini : Le magicien du réel, Découvertes Gallimard Arts, 2009
  • Le Cinéma italien, Éditions de la Martinière, 2011 (mise à jour de l'édition 1996)
  • Luchino Visconti et la critique française, Éditions de l'Amandier, 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de J. A. Gili sur le site www.revues-de-cinema.net
  2. Il participe à la fondation de cette revue en 1972 : elle fusionnera avec La Revue du cinéma en 1979
  3. Site de La Documentation Française janvier-février 2010 www.ladocumentationfrancaise.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]