Pierre Milza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Milza

alt=Description de l'image Pierre_milza.jpg.


Biographie
Naissance 16 avril 1932 (82 ans)
Paris
Nationalité Drapeau : France Français
Thématique
Formation École normale d'instituteurs
agrégé d'histoire
docteur és-lettres
Titres Professeur à l'Institut d'études politiques de Paris
Approche Histoire du fascisme italien
Travaux * L’Italie fasciste devant l’opinion française, 1920-1940 (1967)
  • Français et Italiens à la fin du XIXe siècle (1981)

Pierre Milza, né le 16 avril 1932 à Paris, est un historien français. Il est professeur émérite des Universités à l’Institut d’études politiques de Paris et membre du conseil scientifique de l'Institut François-Mitterrand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Agrégé d'histoire, Docteur ès lettres, Pierre Milza est un spécialiste de l’Italie contemporaine et plus précisément du fascisme. Professeur émérite des universités à l’Institut d’Études Politiques de Paris,

Jusqu’en 2000, Pierre Milza a été directeur du Centre d’Histoire de l’Europe au XXe siècle (CHEVS) à la Fondation nationale des sciences politiques. Il a aussi enseigné une année à l'l’Institut Universitaire de Hautes Études Internationales (IUHEI) de l'université de Genève[1].

Pierre Milza est directeur de la Revue d'histoire moderne et contemporaine. Il a dirigé le centre d'histoire de Sciences Po et présidé le Comité franco-italien d’études historiques et le centre d'étude et de documentation sur l'émigration italienne (CEDEI).

Apport à l'histoire du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’Italie, du fascisme, des relations internationales et de la France aux XIXe et XXe siècles. Par ailleurs, il est l’auteur de manuels de la collection Initial chez Hatier, en collaboration avec Serge Berstein.

Dernières publications : Mussolini, Fayard, 1999 (Prix Guizot, Grand Prix de la Société des gens de Lettres, Grand Prix du Collège de France, Prix Perret de l’Académie de Sciences morales et politiques) ; Verdi et son temps, Perrin 2001 (Prix Pierre Lafue) ; L’Europe en chemise noire, Fayard, 2003 ; Napoléon III, Perrin, 2005 (Prix des Ambassadeurs, Prix de la biographie de l’hebdomadaire Le Point). Histoire de l’Italie, des origines à nos jours, Fayard 2005 (Prix Joseph du Teil de l’Académie des sciences morales et politiques), Voltaire, Perrin 2007, L'année terrible, la guerre franco-prussienne, septembre 1870 - mars 1871, 2 la commune, Perrin 2010, Les derniers jours de Mussolini, Fayard 2011.

Il est l'un des initiateurs de la pétition Liberté pour l'histoire.

Parcours[modifier | modifier le code]

Diplômes[modifier | modifier le code]

  • École Normale d'Instituteurs
  • Agrégé d'Histoire
  • Docteur ès-lettres

Parcours[modifier | modifier le code]

  • 1953-1960 : Instituteur d'école d'application.
  • 1961-1963 : Professeur de Collège.
  • 1964-1966 : Professeur agrégé d'histoire au lycée Michelet de Vanves.
  • 1966-1968 : Attaché de recherches au CNRS.
  • 1968-1977 : Assistant, puis Maître assistant à l'IEP de Paris.
  • 1978-2000 : Professeur à l'IEP de Paris.
  • 1984-2000 : Directeur du Centre d'Histoire de l'Europe du Vingtième Siècle (CHEVS) à la Fondation Nationale des Sciences Politiques.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • L’Italie fasciste devant l’opinion française, 1920-1940, Paris, Armand Colin, « Kiosque », 1967. (réédition Bruxelles, Complexe, 1987).
  • En collaboration avec Serge Berstein, L’Italie fasciste, Paris, Armand Colin, 1970.
  • En collaboration avec Serge Berstein, Histoire de la France au XXe siècle (Série en 5 tomes), Bruxelles, Éditions Complexe.
  • En collaboration avec Serge Berstein, L’Italie contemporaine. Des nationalistes aux Européens, Paris, Armand Colin, 1973.
  • En collaboration avec Marianne Benteli, Le fascisme au XXe siècle, Paris, Richelieu-Bordas, 1973.
  • En collaboration avec Serge Berstein, Le fascisme italien, 1919-1945, Paris, Le Seuil, 1980.
  • Français et Italiens à la fin du XIXe siècle, Rome, École Française de Rome, 2 volumes, 1981.
  • Le Nouveau Désordre mondial, Paris, Flammarion, 1983.
  • Les Fascismes, Paris, Imprimerie Nationale, 1985.
  • Fascisme français, passé et présent, Flammarion, 1987[3]
  • En collaboration avec Marianne Amar, L’immigration en France au XXe siècle, Paris, Armand Colin, 1990.
  • Voyage en Ritalie, Paris, Plon, 1993.
  • En collaboration avec Marie-Claude Blanc-Chaléard, Le Nogent des Italiens, Paris, Autrement, 1995.
  • Les relations internationales de 1918 à 1939, Paris, Armand Colin, collection « Cursus », 1995.
  • En codirection avec Antoine Marès, Le Paris des étrangers depuis 1945, Paris, Publications de la Sorbonne, 1995.
  • Les relations internationales. I. De 1945 à 1973, Paris, Hachette, 1996.
  • Les relations internationales. II. De 1973 à nos jours, Paris, Hachette, 1997.
  • Sources de la France au XXe siècle, Paris, Larousse, 1997.
  • En collaboration avec Serge Berstein, Axes et méthodes de l’histoire politique, Paris, PUF, 1998.
  • En collaboration avec Serge Berstein, L’Allemagne de 1870 à nos jours, Armand Colin, Paris, 1999 (dernière édition).
  • Mussolini, Paris, Fayard, 1999, 985 p.(Prix Guizot-Calvados, Grand Prix d’histoire de la Société des gens de lettres, 2000)
  • Verdi et son temps, Paris, Perrin, 2001, 308 p.(25ème Prix Fondation Pierre-Lafue 2001)
  • En collaboration avec Serge Berstein, Histoire de l’Europe contemporaine, Hatier, Paris, 2002.
  • L'Europe en chemise noire, 2002 [détail des éditions].
  • Napoléon III, Paris, Perrin, 2004 - Prix des Ambassadeurs 2004
  • Histoire de l’Italie des origines à nos jours, Paris, Fayard, 2005. [détail des éditions]
  • Voltaire, Paris, Perrin, 2007
  • L'année terrible, la guerre franco-prussienne, septembre 1870 - mars 1871, Paris, Perrin, 2009
  • Les relations internationales de 1871 à 1914, Paris, Armand Colin, collection « Cursus », 2009.
  • Les derniers jours de Mussolini, Paris, Fayard, 2010, 290 p.
  • En collaboration avec Serge Berstein, Dictionnaire historique des fascismes et du nazisme, Bruxelles, André Versaille, 2010, 782 p.
  • Garibaldi, Paris, Fayard, 2012, 628 p.
  • Conversations Hitler-Mussolini, Paris, Fayard, 2013, 408 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Mussolini selon Milza, compte rendu de l'ouvrage de Pierre Milza, Les derniers jours de Mussolini, Fayard, Paris, 2010, par Christophe Rime. http://www.scenesmagazine.com/spip.php?article2314