Jean-Jacques Renouard de Villayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renouard.

Jean-Jacques Renouard de Villayer , né le 24 juin 1607 à Nantes et mort le 5 mars 1691 à Paris, est le doyen des conseillers d'État sous l'Ancien Régime. Il fut élu à l'Académie française en 1659 en remplacement d'Abel Servien.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1650, la communication par écrit entre les Parisiens est impossible, malgré les quelques bureaux de poste qui fonctionnent déjà dans la capitale. Membre du Conseil d'état, Renouard de Villayer résout le problème en créant la petite poste et surtout, en inventant la boîte aux lettres, qu'il fait installer dans les principales rues de Paris. Le nombre de ces boîtes murales dans la ville ne cesse par la suite de croître, avant de s'étendre sur le plupart des villes françaises.

Quant à la distribution du courrier intra-muros avec le paiement du port par l’expéditeur, il obtient de Louis XIV le privilège de créer ce service postal « pour ceux qui s’en voudraient servir, le transport des lettres d’un quartier de Paris à un autre » (ordonnance du 17 juin 1653). Le système était original mais, sans que les véritables raisons en soient connues par l’histoire, l’expérience fut un échec.

Six ans après cette invention, il entre à l'Académie française, et meurt le 5 mars 1691, sans en laisser un grand souvenir, bien qu'il reste le seul académicien nantais de l'histoire.

Citations à son propos[modifier | modifier le code]

  • On n'a rien vu de lui par écrit qui puisse faire juger de l’étendue de son esprit et de la force ou de la faiblesse de son style. (Chapelain)
  • Je vois par les registres de l'Académie, qu'il lui marqua beaucoup de zèle dans la triste affaire de Furetière. C'est le seul endroit par où il me soit connu. (d'Olivet)

Liens externes[modifier | modifier le code]