Jacques Dewitte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Dewitte Réunion du MAUSS, Paris, 2008

Jacques Dewitte est un philosophe et traducteur belge né à Schaerbeek (Bruxelles, Belgique) le 16 juillet 1946. Il est l'auteur de nombreux ouvrages. Il vit à Berlin depuis 1992. Il a écrit Le Pouvoir de la langue et la liberté de l’esprit, recensant les manipulations du langage par les systèmes totalitaires, en s'appuyant sur quatre auteurs : George Orwell, Dolf Sternberger, Victor Klemperer et Aleksander Wat.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Pouvoir de la langue et la liberté de l’esprit, essai sur la résistance au langage totalitaire, Michalon, 2007.
  • L’Exception européenne. Ces mérites qui nous distinguent, Michalon, 2008.
  • La manifestation de soi. Éléments d’une critique philosophique de l’utilitarisme, La Découverte, Coll. Textes à l’appui, 2010.
  • Kolakowski. Le clivage de l'humanité, Michalon, 2011.

Contributions d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 5. Une autre existence. En relisant La Structure du comportement de Maurice Merleau-Ponty. Dans Penser le comportement animal, Editions Quæ, 2010.
  • Hans Jonas (1903-1993), philosophe de la nature. Dans Histoire raisonnée de la philosophie morale et politique, La Découverte, 2001.

Articles de revues[modifier | modifier le code]

  • L’invention instrumentale. Hommage à Igor Stravinsky. Dans L'instrument de musique. Approches esthétiques et ontologiques. Methodos 2011/11.
  • La lignification de la langue. Dans Hermès, La Revue 2010/3 (Numéro 58).
  • Une valeur gratuite, une complication inutile. Maurice Merleau-Ponty lecteur des biologistes. Dans Revue du MAUSS 2010/1 (n° 35).
  • Comment peut-on être allemand ? Dans Commentaire 2010/1 (Numéro 129).
  • La vie est sans pourquoi. Redécouverte de la question téléologique. Dans Revue du MAUSS 2008/1 (Numéro 31).
  • Le réel simple ou double Sur l'« ontologie du réel » de Clément Rosset. Dans Critique 2008/3 (Numéro 730).
  • L'exposition de soi à la guerre. À propos d'une digression du Billy Budd de Herman Melville. Dans Revue du MAUSS 2006/1 (Numéro 27).
  • Consensus et dissidence, ou : s'il y a tant de fumée, il ne peut pas y avoir de feu. Dans Revue du MAUSS 2005/1 (Numéro 25).
  • Croire ce que l'on croit. Réflexions sur la religion et les sciences sociales. Dans Revue du MAUSS 2003/2 (Numéro 22).
  • Ni hasard, ni nécessité. La contingence des phénomènes sociaux selon Marcel  Mauss . Dans Revue du MAUSS 2002/1 (Numéro19).
  • Le déni du déjà-là. Sur la posture constructiviste comme manifestation de l’esprit du temps. Dans Revue du MAUSS 2001/1 (Numéro 17).
  • La tentation de l'indifférencié. Du monde sans qualités à l' homme sans qualités. Diogène n° 195, juillet-septembre 2001.
  • Herméneutique et téléologie : une conjonction possible ? L'exemple d'Adolf Portmann. Dans La finalité en question: philosophie et sciences contemporaines : actes du colloque de Dijon, 25-27 mars 1999. Sous la direction de Michel Bastit & Jean-Jacques Wunenburger. L'Harmattan, 2000.
  • L’unité dans la multiplicité. La question de l’identité dans l’architecture urbaine. Dans Revue du MAUSS 1999/2 (Numéro 14).
  • Pour qui sait voir. Dans Revue du MAUSS 1999/2 (Numéro 14).
  • L'artialisation et son autre, réflexions critiques sur la théorie du paysage d'Alain Roger. Dans Critique "Jardins et Paysages" n° 613-614, juin-juillet 1998.
  • Il ne fallait pas. Notes sur le don, la dette et la gratitude. Dans Revue du MAUSS 1996/2 (Numéro 8).
  • Sur la question du sacrifice. Dans Revue du MAUSS 1995/2 (Numéro 6).
  • Donation première de l'apparence. Dans Revue du MAUSS 1993/1 (Numéro 1).

Préfaces, postfaces et traductions[modifier | modifier le code]

  • Adolf Portmann, La forme animale. La Bibliothèque, 2013. Préface. Traduction.
  • Phénoménologie et philosophie de la nature. Ousia, 1996. Préface.
  • Rosa Luxemburg, La crise de la social-démocratie. Les Amis de Spartacus, 1994. Traduction.
  • Leszek Kołakowski, Le village introuvable. Éd. Complexe, 1986. Traduction.
  • Karl Gruber, Forme et caractère de la ville allemande. Archives d'architecture moderne, 1985. Traduction.
  • Leszek Kołakowski, L'Esprit révolutionnaire; suivi de Marxisme, utopie et anti-utopie. Éditions Complexe : diff. Presses universitaires de France, 1978. Postface.
  • Rosa Luxemburg, La crise de la social-démocratie. Suivi de sa critique par Lénine. Éd. la Taupe, 1970. Traduction.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]