Alain Roger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roger.
Alain Roger
Picto infobox auteur.png

Philosophe occidental

Époque contemporaine

Naissance
1936
Nationalité
École/tradition
Principaux intérêts
Influencé par

Alain Roger est un philosophe et écrivain français né en 1936.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l’École normale supérieure (rue d'Ulm), Alain Roger est agrégé de philosophie et docteur d’État. Il fut l'élève de Gilles Deleuze[1].

Activités et fonctions[modifier | modifier le code]

Il a été professeur d'esthétique au département de philosophie de l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.

Son champ de prédilection est le paysage[2] Alain Roger a été chargé de cours au DEA « Jardins, Paysages, Territoires » de l’École nationale supérieure d'architecture de Paris-La Villette de 1991 à 2001, a été membre du Conseil Scientifique au Ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement Durables ainsi que directeur de la collection « Pays / Paysages » aux Éditions Champ Vallon.

Publications[modifier | modifier le code]

Alain Roger a consacré plusieurs ouvrages à la question du paysage :

  • Nus et Paysages (Paris, Aubier, 1978, édition revue et augmentée 2001).
  • Maîtres et protecteurs de la nature (dir.) (Seyssel, Champ Vallon, 1991).
  • La Théorie du paysage en France. 1974-1994, (Seyssel, Champ Vallon, 1995).
  • Court traité du paysage (Paris, Gallimard, 1997), Prix « La Ville à lire » 1997.
Essais
  • Le roman contemporain (anthologie, en collaboration avec André Maraud) (Paris, P.U.F., 1973).
  • Proust. Les Plaisirs et les Noms (Paris, Denoël, 1981).
  • Hérésies du Désir. Freud, Dracula, Dali (Seyssel, Champ Vallon, 1986).
  • L’Art d’aimer, ou la fascination de la féminité (Seyssel, Champ Vallon, 1995).
  • Art et anticipation (Carré, 1995).
  • Le vocabulaire de Schopenhauer (Ellipses, 1999).
  • La vie en vert, suivi de Vertiges (livre d'artiste, en collaboration avec Dominique et Jean-Paul Ruiz, plasticiens et éditeurs, Saint-Aulaire, 2004).
  • Bréviaire de la bêtise (Paris, Gallimard, 2008).
Romans
  • Jérusalem ! Jérusalem ! (Paris, Gallimard, 1969).
  • Le Misogyne (Paris, Denoël, 1976).
  • Hermaphrodite (Paris, Denoël, 1977).
  • Le Voyeur ivre (Paris, Denoël, 1981).
  • La Travestie (Paris, Grasset, 1987), traduit en plusieurs langues et porté à l’écran, sous le même titre, par Yves Boisset, en 1988.
  • Rémission (Paris, Grasset, 1990).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lire, sur ce point, "L'amitié de Gilles Deleuze", in Yannick Beaubatie (dir.), Tombeau de Gilles Deleuze, Tulle, Mille sources, 2000, p.35-48
  2. Alain Roger : « Tout paysage est un produit de l'art ». sur Libération