Jacqueline de Longwy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacqueline de Longwy

Jacqueline de Longwy, comtesse de Bar-sur-Seine (vers 1520 – 28 Août 1561), fut duchesse de Montpensier et dauphine d'Auvergne. Elle fut l'amie et confidente de la reine Catherine de Médicis. Acquise à la réforme protestante, on lui prête une influence importante sur la politique de conciliation menée par la reine-mère à son avènement au pouvoir.

Première épouse du duc de Montpensier, Louis III de Bourbon-Vendôme, elle fut la mère de six enfants, dont Charlotte de Montpensier, épouse du prince Guillaume d'Orange.

Origine[modifier | modifier le code]

Jacqueline est née avant 1520. Fille de Jean IV de Longwy, seigneur de Givry, baron de Pagny et de Mirebeau (qui meurt en 1520) et de Jeanne d'Angoulême (née vers 1490- morte entre 1531 et 1538), sœur illégitime de François Ier. Jacqueline est donc la demi-nièce du roi.

Elle a deux sœurs, Claude Louise (abbesse de Jouarre) et Françoise de Longwy, dame de Pagny et de Mirebeau (1510-1561), mariée en premières noces à Philippe de Chabot, amiral de France, et en secondes noces en 1545, à Jacques de Perusse, seigneur d'Escars.

Mariage[modifier | modifier le code]

En 1538, Jacqueline se marie avec Louis III de Montpensier, qui deviendra Duc de Montpensier à la mort de sa mère, Louise de Bourbon le 5 juillet 1561. À l'occasion de ce mariage, François Ier rend aux Montpensier les comtés de Forez, Beaujeu, et la Dombes. Un fils et cinq filles naissent de ce mariage.

En 1543, le dauphiné d'Auvergne est rétabli et Jacqueline en devient dauphine. En 1556, Jacqueline, et Diane de Poitiers ainsi que Madame de Montmorency, sont commise par le reine Catherine de Medicis à juger du procède de Mademoiselle de Rohan, l'une des protectrices du mathématicien François Viète, séduite et abandonnée par le duc Jacques de Nemours. Elle entretient les meilleurs rapports avec Jean V de Parthenay et on la soupçonne alors de sympathie huguenote. Elle meurt à Paris le 28 août 1561 et n'a été duchesse de Montpensier que pendant deux mois. Son époux se remarie après sa mort avec Catherine de Lorraine.

Postérité de Jacqueline de Longwy[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jules Bonnet, François Viète, Mémoire de la vie de Jean V de Parthenay dit Soubise en ligne

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rosine A. Lambin, Femmes de paix : la coexistence religieuse et les dames de la noblesse en France, 1520-1630, Éditions L'Harmattan,‎ 2003.
  • Eugénie Droz, Chemins de l'hérésie, textes et documents, t. III, Éditions Slatkine,‎ 1974.