Jacob Augustus Lockhart Clarke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lockhart et Clarke.

Jacob Augustus Lockhart Clarke, né en 1817, mort le 25 janvier 1880 est un neuroanatomiste, neuropathologiste, neurologue, et physiologiste britannique. Il est surtout connu pour ses contributions à la connaissance de l'anatomie de la moelle épinière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Clarke a été le premier à établir l'emplacement du noyau dorsal, qu'il a ensuite appelé « colonne postérieure vésiculaire » et à décrire le noyau intermediolateralis. Il a également distingué le noyau cunéiforme médial du noyau cunéiforme latéral (également appelé « noyau de Monakow » en l'honneur du neuropathologiste Constantin von Monakov). On lui doit l'introduction de la technique de fixation histologique des tissus dans le baume du Canada.

Il a publié de nombreux essais sur l'anatomie et la physiologie du bulbe rachidien et de la moelle épinière. Parmi ses travaux publiés figurent aussi des études sur le tétanos, le diabète, la paraplégie et l'amyotrophie. Il est l'auteur d'études anatomocliniques détaillées de deux cas de sclérose latérale amyotrophique, réalisées dans les années 1860, c'est-à-dire avant la description de cette maladie par Jean-Martin Charcot en 1874[1].

Éponymie[modifier | modifier le code]

Il a laissé son nom au noyau de Clarke (ou colonne de Clarke) et au corps de Clarke.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) Martin R Turner, Michael Swash et George C Ebers, « Lockhart Clarke's contribution to the description of amyotrophic lateral sclerosis », Brain, vol. 133,‎ 2010, p. 3470-3479 (lire en ligne)