Jökulsá á Fjöllum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jökulsá.
Jökulsá á Fjöllum
La Jökulsá á Fjöllum en aval de Dettifoss.
La Jökulsá á Fjöllum en aval de Dettifoss.
Caractéristiques
Longueur 206 km [1]
Bassin 7 750 km2 [2]
Bassin collecteur Mer du Groenland
Débit moyen 183 m3/s (Axarfjörður) [2]
Régime Glaciaire
Cours
Source Dyngjujökull (Vatnajökull)
· Localisation Skútustaðahreppur
· Coordonnées 64° 49′ 31″ N 16° 43′ 08″ O / 64.825143, -16.718788 (Source - Jökulsá á Fjöllum)  
Embouchure Öxarfjörður (mer du Groenland)
· Localisation Norðurþing
· Altitude 0 m
· Coordonnées 66° 08′ 59″ N 16° 43′ 01″ O / 66.149685, -16.717072 (Embouchure - Jökulsá á Fjöllum)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Aucun
· Rive droite Arnardalsá, Kreppa, Staðará
Pays traversés Drapeau de l'Islande Islande
Régions traversées Norðurland eystra
Principales villes Aucune

La Jökulsá á Fjöllum, toponyme islandais signifiant en français « Rivière des Montagnes », est un fleuve d'Islande. Issu de la fonte du glacier Vatnajökull, il est l'un des fleuves les plus longs d'Islande avec 206 kilomètres[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le paysage le plus intéressant des rives de ce fleuve se trouve à environ 30 kilomètres avant qu'il n'atteigne l'Océan Arctique. Le fleuve se jette sur les chutes Dettifoss et Selfoss et passe par la gorge de Jökulsárgljúfur. Cette gorge, lieu du parc national de Jökulsárgljúfur, fut formée par un événement rare dans l'histoire de la Terre : l'éruption d'un volcan directement au-dessous du fleuve. Une explosion énorme s'ensuivit et déchira les montagnes des environs. Par la suite, le fleuve engrava son lit dans ce paysage de chaos.

La gorge d'Ásbyrgi fut aussi modelée par ce fleuve qui coupa un fer à cheval gigantesque dans les falaises. Maintenant le fleuve ne passe plus par cette gorge.

La Jökulsá á Fjöllum en amont de Selfoss avant son entrée dans la Jökulsárgljúfur.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Statistical Yearbook of Iceland 2012, Statistics Iceland,‎ 19 novembre 2012, 460 p. (ISSN 1017-6683, résumé, lire en ligne), p. 31
  2. a et b (en) « Iceland in statistics » (consulté le 5 juin 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :