Islam à Singapour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La mosquée An-Nahdhah, à Singapour.

Environ 14,9 % de la population de Singapour est musulmane[1], majoritairement sunnite de rite chaféite. Singapour est un pays multiculturel avec trois peuples principaux : les Malais, les Chinois et les Indiens. Les Malais sont musulmans à 99,6 %. 25, 6 % des Indiens sont musulmans, et 0,5 % des Chinois. On trouve aussi un petit nombre d'Européens musulmans. Parmi les musulmans de Singapour, il existe des minorités sunnites de rite hanafite et des chiites. Singapour compte 69 mosquées et 6 madrasas, qui accueillent des enfants à temps plein.

L'islam et l'État[modifier | modifier le code]

En 1880, l'autorité coloniale britannique avait créé un organisme qui reconnaissait la loi musulmane pour les mariages. Cet organisme a été transformé en 1957 en un tribunal islamique qui règle les questions afférent au mariage et au divorce musulman. Les mariages musulmans ne peuvent concerner que deux personnes musulmanes, et sont consignés dans un registre spécifique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Site du Majlis Ugama Islam Singapura, le conseil islamique de Singapour

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]