Constantin X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Constantin X
Empereur byzantin
Image illustrative de l'article Constantin X
Histaménon de Constantin X
Règne
24 novembre 1059 - 22 mai 1067
7 ans, 5 mois et 28 jours
Période Doukas
Précédé par Isaac Ier Comnène
Co-empereur Michel VII (1059-1078)
Constance (1060-1078)
Suivi de Michel VII Doukas et Romain IV Diogène
Biographie
Naissance 1006
Décès 22 mai 1067 (61 ans)
(Constantinople)
Père Andronic Doukas
Épouse Inconnue Dalassène
Eudocie Makrembolitissa
Descendance Michel VII
Anne
un fils
Andronic
Constance
Théodora
Zoé
Liste des empereurs byzantins

Constantin X Doukas (grec : Κωνσταντίνος Ι΄ Δούκας), (né en 1006, mort le 22 mai 1067) est empereur byzantin du 24 novembre 1059 au 22 mai 1067.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est membre de la famille aristocratique des Doukas qui domine la société byzantine jusqu'au règne d'Alexis Ier et dont les revenus proviennent de grands domaines en Thrace et Macédoine et de biens-fonds dispersés en Asie mineure, fils d'Andronic Doukas et le frère de Jean Doukas. Ministre et principal conseiller d'Isaac Ier Comnène, il succède à ce dernier plus ou moins contraint d'abdiquer en 1059 à la suite de décisions fiscales impopulaires[1] Mais Constantin, issu de l'aristocratie civile, ne possède pas les appuis dans l'armée de son prédécesseur. Aussi doit-il dans sa lettre d'avènement envoyée aux différents thèmes évoquer l'accord conclu avec Isaac pour éviter toute rébellion. Il s'appuie pour gouverner sur les grandes familles byzantines y compris celle de son prédécesseur.

Érudit et intellectuel, il ne sait continuer l'œuvre d'Isaac Ier, se contentant de passer son temps en discussions savantes et de rédiger d'interminables dissertations sur les points les plus minimes de la loi.

Représentant de la noblesse civile, il facilite l'entrée au sénat aux plus larges couches de la bourgeoisie. Il supprime les mesures fiscales d'Isaac Ier mais accroit considérablement les dépenses de l'État par la création d'une administration civile pléthorique. Constantin, afin de diminuer le poids de l'armée recrute de plus en plus de mercenaires étrangers.

Cela n'empêche pas l'aggravation de la menace extérieure. Il se montre incapable de répondre aux nombreux agresseurs de l'empire :

Unions et postérité[modifier | modifier le code]

Constantin avait d'abord épousé une fille de Constantin Dalassène, noble Byzantin. Il ne semble pas avoir eu d'enfants de ce premier mariage. Il épouse en secondes noces avant 1050 Eudocie Makrembolitissa dont il a :

À sa mort, sa femme Eudocie Makrembolitissa est chargée de la régence au nom de son fils Michel VII. Pour exercer cette régence, et malgré l'interdiction que Constantin lui avait faite avant de mourir, elle se remarie avec Romain IV Diogène

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Élisabeth Malamut, Alexie Ier Comnène, éditions Ellipses, 2007

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Psellos Chronographie Livre VII, chapitres 1-29, p.253-263.
  • Georges Ostrogorsky, Histoire de l'Etat byzantin, Payot,‎ 1996
  • Jean-Claude Cheynet, Le monde byzantin, tome II : l'Empire byzantin (641-1204), PUF, coll. « Nouvelle Clio »,‎ 2007