Inlandsis Est-Antarctique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'inlandsis Est-Antarctique est l'un des deux plus grands inlandsis d'Antarctique et le plus grand de la planète. Il est beaucoup plus important, par sa masse et sa surface, que l'inlandsis Ouest-Antarctique et est séparé de ce dernier par la chaîne Transantarctique. Il abrite également l'endroit le plus épais du continent avec une épaisseur de 4 800 m ainsi que le pôle Sud. S'il venait à fondre, le niveau des océans monterait de plus de 60 mètres.

Évolution de la quantité de glace[modifier | modifier le code]

Des données tirées des études réalisées par la mission GRACE indiquent que l'inlandsis Est-Antarctique perd 57 milliards de tonnes de glace par an[1] et que l'ensemble de l'inlandsis de l'Antarctique (y compris l'inlandsis Ouest-Antarctique et les zones côtières de l'inlandsis Est-Antarctique) accuse une perte de 152 kilomètres cubes de glace, soit environ 139 milliard de tonnes par an[2].

Évolution de la température[modifier | modifier le code]

Le refroidissement de l'Antarctique oriental durant les années 1980 et 1990 a, en partie, compensé le réchauffement de l'inlandsis Ouest-Antarctique dont la température s'est élevée de plus de 0,1 °C par décennie pendant les cinquante dernières années. La température moyenne en surface sur l'ensemble du continent tend à augmenter de 0,05 °C par décennie depuis 1957[3].

Revendications territoriales

Plusieurs pays ont effectué une revendication territoriale sur une portion de l'Antarctique. Le Royaume-Uni, la France, la Norvège, l'Australie le Chili et l'Argentine revendiquent tous une portion de l'inlandsis Est-Antarctique. Parfois, les portions revendiquées se chevauchent.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J.L. Chen, C.R. Wilson, D. Blankenship et B.D. Tapley, « Accelerated Antarctic ice loss from satellite gravity measurements », Nature Geoscience,‎ 2009 (lien DOI?)
  2. (en) "Antarctic ice sheet losing mass, says University of Colorado study" sur eurekalert.com. Consulté le 7 août 2010.
  3. (en) E.J. Steig, D.P. Schneider, S.D. Rutherford, M.E. Mann, J.C. Comiso et D.T. Schindell, « Warming of the Antarctic ice-sheet surface since the 1957 International Geophysical Year », Nature, vol. 457, no 7228,‎ 2009, p. 459-462 (lien DOI?)