Ijaw (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ijaws)
Aller à : navigation, rechercher

5° 21′ 00″ N 5° 30′ 30″ E / 5.35, 5.5083 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ijaw.

Ijaw

Populations significatives par région
Drapeau du Nigeria Nigeria 15 millions environ[1]
Population totale 15 millions environ[1]
Autres
Langues

Ijo

Religions

Christianisme, islam, religion traditionnelle

Ethnies liées

Igbos, Bété, Kroumen.

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition

Les Ijaw sont un ensemble de peuples d'Afrique de l'Ouest, surtout présents au sud du Nigéria, dans le delta du Niger. Au début du XVe siècle ils vont migrer plus à l'ouest du continent pour former les peuples Kroumen de Côte d'Ivoire, du Libéria, de la Guinée, de la Sierra Leone et du Ghana.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe de multiples variantes : Djo, Idjo, Idsho, Idzo, Ijaw, Ijaws, Ije, Ijoh, Ijo, Ijos, Jos, Kalabari, Ujo[2].

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent un ensemble de langues dites « ijoïdes » – un sous-ensemble des langues nigéro-congolaises[3] –, car du fait des migrations la langue n'est plus la même que l'on soit au Nigeria, en Côte d'Ivoire ou au Libéria.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les africanistes supposent qu'ils sont parmi les premiers habitants du sud du Nigéria.[réf. nécessaire]

Leur situation géographique, entre l'Océan Atlantique et la forêt, a favorisé très tôt leurs échanges avec les Européens, auxquels ils fournissaient notamment des esclaves (Igbos) ou de l'huile de palme[4].

Beaucoup sont des pêcheurs migrants que l'on retrouve le long des côtes d'Afrique occidentale, à l'ouest jusqu'au Sierra Leone et à l'est jusqu'au Gabon.

L'exploitation lucrative des champs pétrolifères dans le delta a exacerbé le mécontentement des populations et ravivé les anciennes rivalités ethniques, qui ont conduit à de sanglants affrontements.

Population[modifier | modifier le code]

Le nombre des Ijaws s'élève environ à 15 millions de personnes[1].

Les Ijaws vivent dans une zone forestière constituée de marécages et de mangroves et habitent des maisons sur pilotis[4]

Culture[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités[modifier | modifier le code]

L'actuel président du Nigeria, Goodluck Jonathan, est d'origine ijaw[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c World Factbook de la CIA [1]
  2. Source RAMEAU, BnF [2]
  3. SIL-Ethnologue [3]
  4. a et b Bernard Nantet, Dictionnaire de l'Afrique, Larousse, 2006, p. 168-169
  5. New Orleans Museum of Art
  6. a, b et c National Museum of African Art
  7. (fr) Portrait (BBC-Afrique) [4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dickson Oporopo Agidee, Sources for the study of the Ijo-speaking people of Nigeria, University of London, 1982, 352 p. (MPhil)
  • (en) Ebiegberi Joe Alagoa, A history of the Niger Delta : an historical interpretation of Ijo oral tradition, Onyoma Research Publications, Port Harcourt, 2005, 223 p.
  • (en) G. I., Amangala, Short history of Ijaw, Ikieso Press?, Port Harcourt, 1945?, 18 p.
  • Philip E. Leis, Enculturation and socialization in an Ijaw village, Holt, Rinehart and Winston, New York, Londres, 1972, 112 p. (ISBN 0030911532)
  • (en) J. O. S. Ayomike, The Ijaw of Warri : a study in ethnography, Mayomi Publishers, Benin City, 1990, 102 p. (ISBN 9783090003)
  • (en) Marida Hollos et Philip E. Leis, Becoming Nigerian in Ijo society, Rutgers University Press, New Brunswick, N.J., Londres, 1989, 167 p. (ISBN 081351360X)
  • (en) Kathryn Nwajiaku, Oil politics and identity transformation in Nigeria : the case of the Ijaw of the Niger Delta, Nuffield College, University of Oxford, 2005, 329 p. (thèse)
  • (en) C. Ukeje, « Oil Communities and Political Violence: The Case of Ethnic Ijaws in Nigeria's Delta Region », Terrorism and Political Violence, vol. 13, n° 4, hiver 2001, p. 15-36

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :