Krou (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Krou)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kru.

Krou

Description de cette image, également commentée ci-après

Cuiller de cérémonie. - National Museum of African Art

Populations significatives par région
Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire ~20 000 000
Drapeau du Libéria Liberia ~5 500 000
Population totale ~25 000 000
Autres
Langues Langues krou
Religions Religion traditionnelle, irréligion, christianisme
Ethnies liées Langues krou wé-Ijaw-Bété-Néo-Dida-krouman-Nyabwa-Kuyo-Nyanbwa etc, toutes ces langues ayant les mêmes racines. Ce sont les accents et la prononciation qui changent

Les Krou sont un peuple d'Afrique de l'Ouest installé principalement au Liberia et en Côte d'Ivoire, mais aussi en Sierra Leone. Ces peuples sont descendu du nord de l'Afrique par vagues.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe de multiples variantes : Crau, Croo, Krao, Kra, Krawi, Kroomen, Kroo, Kroumen, Krou, Krumen, Krus, Wé, Wané[1].

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent des langues krou, un sous-groupe des langues nigéro-congolaises.

Répartition ethnique[modifier | modifier le code]

Le Sud, l'Ouest et le Centre-ouest de la Côte-d'Ivoire sont occupés par différentes branches de la famille des Kru (Wé et Bété-Dida), dont le centre de gravité se trouve au Liberia et dont quelques avant-gardes existent en Sierra Leone et au Ghana.

La majorité des Krous réside en Côte-d'Ivoire : ce sont les , les Bété, les Aizi, les Bakwe, les Wane, les Kuya, les Godié, les Dida, les Kodia, les Nyabwa. Il faut savoir que le mot Wobé vient du dioula "wé" et "bey/bé" qui veut dire "il y a les wé/ les wé sont là" ce n'est pas un sous groupe ethnique, une mauvaise interprétation lors de la période colonial (du fait des multiples traducteurs utilisés par les colons) a introduit le mot dans le langage colonial comme s'il s'agissait d'un sous groupe ethnique. Puis cela a été introduit dans les livres et l'erreur s'est transmise depuis. Ceux que l'on désigne comme "wobé" sont des "wé".

Les ethnies[modifier | modifier le code]

Les Krou constituent un groupe de peuples (Siamou, Gbii, Wés, Bété, Tajuasohn, Klao, Glio-Oubi, Krumen, Grebo, Alladian, Sapo, Konobo, Nyabwa, Krahn etc.) installés principalement au Liberia et en Côte d'Ivoire.

Femme krou de la région de Bloléquin (Côte d'Ivoire)

Pays d'origine des Kru[modifier | modifier le code]

Les Krou sons venus de la région du delta du Niger au Nigeria. Ils sont issus du peuple Ijaws[réf. nécessaire] et ont migré vers les côtes les plus à l'ouest du continent au début du XVe siècle. Du fait de la migration la langue n'est pas la même que l'on soit en Côte d'Ivoire, au Liberia ou en Sierra Leone. Ils parlent différentes langues appartenant au groupe des langues kru, comme le bété, le dida, le bassa (libéria), le wé, le godié, le neyo, le grébo (libéria) ou le siamou (burkina faso).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Krou (ou Kru en anglais) constituent un groupe ethnique de Côte d'Ivoire, présent au sud-ouest et au centre-ouest du pays, ils représentent 23 % de la population ivoirienne. Ils sont également présents en Guinée, au Libéria ou ils représentent environ 40 % de la population, au Ghana et en Sierra leone.

Il semble aujourd'hui acquis que le terme krou tire son origine du nom d'une population qui, dès la fin du XVIe siècle, apparaît sur les cartes de la future côte libérienne, entre les rivières Cestos et Sinoe, sous l'appellation de Krao. La ressemblance avec le mot anglais crew (équipage, ancien français creue), en dépit d'une vocation maritime très tôt affirmée des Krou côtiers, ne relèverait donc que d'une simple coïncidence phonétique.

Culture[modifier | modifier le code]

Dans les tribus Krou, les deux symboles du bonheur sont le kaolin et le coq blanc.

George Weah footballeur libérien d'origine Kru seul africain récompensé par le Ballon d'or

Personnalités Krou ou d'origine Krou[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source RAMEAU, BnF [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) George E. Brooks, Jr., The Kru mariner in the nineteenth century : an historical compendium, Liberian Studies Association in America, Newark, Del., 1972, 121 p.
  • (en) Ronald W. Davis, Ethnohistorical studies on the Kru coast,Liberian Studies, Newark, Del., 1976, 217 p. (ISBN 0916712044)
  • (en) Andreas Massing, The economic anthropology of the Kru (West Africa), Veröffentlichungen des Frobenius-Instituts an der Johann Wolfgang Goethe-Universität zu Frankfurt/Main, F. Steiner, Wiesbaden, 1980, 281 p. (ISBN 3515031626)
  • (fr) Bohumil Théophile Holas, Traditions krou, F. Nathan, Paris, 1980, 573 p. (ISBN 2-09-296501-8)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Les nomades de la mer, film documentaire de M. Ménard, ORSTOM, IRD audiovisuel, 1973, 31 min (VHS)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :