Ignace IV d'Antioche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ignace IV en 2010.

Ignace IV, né Assaad Habib Hazim, le dans le village de Muharda, près de Hama en Syrie et mort le à Beirouth, a été le patriarche orthodoxe d’Antioche depuis le jusqu’à sa mort[1].

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le village syrien de Muharda près de Hama, Ignace IV Hazim a grandi dans une famille orthodoxe très pieuse. Il a suivi des études de littérature au Liban. L'un des fondateurs du mouvement de la jeunesse orthodoxe, en 1942, Mgr Hazim est devenu diacre en 1945, et s'est rendu en France en 1949 pour des études de liturgie. De retour au Liban, il a fondé l'Institut de liturgie orthodoxe, dont il était le doyen, à l’Université de Balamand (Liban-Nord). Devenu évêque en 1962, il a été élu quelques années plus tard métropolite de Lattaquié, en Syrie.

Il a été élu comme 157e patriarche d'Antioche en juillet 1979 et intronisé dans la Cathédrale de Marie à Damas selon un portrait fourni par le patriarcat.

L'Église grecque-orthodoxe d'Antioche est l'une des quatorze églises autocéphales rassemblées au sein de la Communion orthodoxe orientale. Elle compte environ un million de fidèles, soit la vaste majorité des chrétiens de Syrie.

Il a publié de nombreux livres et articles de théologie, qui lui valent un doctorat honoris causa à la Sorbonne, à Paris, et à l’Université de Minsk, en Biélorussie[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Natalia Trouiller, « La mort du patriarche d'Antioche rebat les cartes orthodoxes », sur lavie.fr,‎ 6 décembre 2012 (consulté le 6 décembre 2012)
  2. « Benoît XVI prie pour le défunt patriarche Ignace IV Hazim », sur zenit.org,‎ 6 décembre 2012 (consulté le 10 décembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Précédé par Ignace IV d'Antioche Suivi par
Élie IV (Muawad)
Patriarche orthodoxe d'Antioche
Jean X (Yazigi)