Hyman Minsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Minsky.

Hyman Minsky

Naissance 23 septembre 1919
Chicago (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Décès 24 octobre 1996 (à 77 ans)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Champs Économie

Hyman Minsky (23 septembre 1919, Chicago - 24 octobre 1996) est un économiste américain s'inscrivant dans le courant de pensée post-keynésienne. Il est connu pour ses études portant sur les crises financières et leur lien avec le cycle économique. Sans avoir fait école, ses analyses ont exercé une importante influence sur ce courant de pensée[1]. Ses analyses ont par ailleurs trouvé un écho plus large, jusque dans les milieux de la finance[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hyman Minsky est le fils de deux militants socialistes. Son père était membre de la section juive du Socialist Party à Chicago, et avait quitté la Russie à la suite du soulèvement de 1905. Il étudie d'abord à l'Université de Chicago, où il obtient un bachelor de mathématiques en 1941, puis s'oriente vers l'économie. À Chicago, il est marqué par les travaux d'Oskar Lange, d'Henry Simons de Jacob Viner et de Frank Knight[3]. Durant l'été 1942, il travaille pour W. Leontief à Harvard, où il reste pour poursuivre ses études. De 1943 à 1946, il va travailler pour l'armée américaine en Europe. Il retourne ensuite à Harvard et fait sa thèse sous la direction de J. Schumpeter, puis après la mort de celui-ci, il obtient son doctorat en 1954[4]

Minsky s'est initié à la pensée de J.M. Keynes à travers la lecture de A Treatise of Probability où Keynes étudie la prise de décision dans un contexte incertain. De 1949 à 1957, Minsky enseigne à l'Université Brown puis de 1957 à 1965 à l'université de Berkeley. De 1965 à sa mort, Hyman Minsky est professeur d'économie à l'Université Washington de Saint-Louis.

Théories[modifier | modifier le code]

On appelle parfois « moment Minsky » le point où les investisseurs surendettés sont contraints de vendre en masse leurs actifs pour faire face à leur besoin de liquidité, déclenchant une spirale de baisse auto-entretenue du prix de ces actifs et un assèchement de la liquidité.

L'une des idées centrales de Minsky, exprimée dans Stabilizing an Unstable Economy (1986), est que la stabilité engendre l'instabilité, le capitalisme lui-même se déséquilibrant intrinsèquement: se lassant de profits modérés, les investisseurs, en période de croissance, commencent à prendre des risques plus élevés, mettant en péril la stabilité du système[5]. Dès lors, seule une régulation financière peut permettre de limiter la spéculation et de prolonger une croissance stable[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • « Monetary Systems and Accelerator Market Changes », American Economics Review, 1957.
  • « Central Banking and Money Market Changes », Quaterly Journal of Economics 1957,
  • « Can "It" Happen Again? », 1963, in Carson, editor, Banking and Monetary Studies.
  • « Longer Waves in Financial Relations: Financial factors in more severe depressions », 1964, AER.
  • « The Modeling of Financial Instability: An introduction », 1974, Modelling and Simulation.
  • John Maynard Keynes, 1975. éd. Columbia University Press
  • « Structure financière : endettement et crédit » dans Keynes aujourd'hui : Théories et politiques, Alain Barrère (dir.), éd. Economica.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Edward King, A History of Post Keynesian Economics Since 1936, Edward Elgar Publishing, 2002, p. 114.
  2. (en) Voir par exemple, John Cassidy, « The Minsky Moment », The New Yorker, et Justin Lanhart, « In Times of Tumult, Obscure Economist Gain Currency », The Wall Street Journal, 18 août 2007.
  3. Dostaler, 2007, p. 75
  4. Philip Arestis, Malcolm C. Sawyer, article « Hyman P. MINSKY », dans A biographical dictionary of dissenting economists, Edward Elgar Publishing, 2000
  5. a et b James K. Galbraith, Mais qui sont donc ces économistes ?, La Vie des idées, 23 février 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Dostaler, « Hyman Minsky et le capitalisme rongé par l'instabilité financière », Alternatives économiques, no 258, mai 2007.
  • (en), Gary Dimsky et Robert Pollin (dir.), New Perspective in Monetary Macroeconomics : Explorations in the Tradition of Hyman P.Minsky, University of Michigan Press, 1994.
  • (en) « Hyman P. Minsky » dans A Biographical Dictionary of Dissenting Economists par Philip Arestis et Malcolm Sawyer (dir.), éd. Edwar Elgar, 1992.
  • Jacques Léonard, 1985, « Minsky entre Keynes et Hayek : une autre lecture de la crise », Économies et sociétés, vol 19, no 8, 1985.
  • Eric Nasica, 2000, "Finance, Investment and Economic Fluctuations : an Analysis in the Tradition of Hyman P Minsky", Edward Elgar.

Lien externe[modifier | modifier le code]