Hippolyte-Joseph Cuvelier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cuvelier.

Hippolyte-Joseph Cuvelier

Description de cette image, également commentée ci-après

Hippolyte Cuvelier jeune par lui-même,
musée des beaux-arts de Calais.

Naissance 20 mars 1803
Saint-Omer
Décès 2 janvier 1879
Saint-Omer
Nationalité Française Drapeau de la France
Activités Artiste-peintre

Hippolyte-Joseph Cuvelier, né le 9 mars 1803 à Saint-Omer et mort dans la même ville le 2 janvier 1876[1], est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Intérieur d'une église, Saint-Omer, musée de l'hôtel Sandelin.

Hippolyte-Joseph Cuvelier est le fils d'Ignace Joseph Cuvelier, et de Martine Albertine Darras (ou d'Arras)[2].

Il reçoit les leçons de son père, professeur à l'école de dessin de Saint-Omer de 1804 à 1825[3]. À l'automne 1825, il est remarqué par les peintres Alexandre Colin et Richard Parkes Bonington qui séjournent alors à Saint-Omer, de retour d'un voyage à Londres qu'ils ont fait en compagnie d'Eugène Delacroix. Ils persuadent le jeune artiste de venir avec eux à Paris. Hippolyte-Joseph Cuvelier habite alors chez Colin, qui est devenu son ami, et entre à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier du peintre d'histoire Louis Hersent, où il participe à une manifestation de vandalisme prenant pour cible les modèles académiques en plâtre à la suite d'une visite du Salon de 1827[4].

En janvier 1828, Cuvelier remplace son frère Myrtil comme professeur à l'école de dessin de Saint-Omer. Il épouse Irma Catherine Spilleux, native de Montreuil-sur-Mer, le 10 janvier 1831, et ouvre chez lui, quelques mois plus tard, un cours particulier de perspective linéaire et de dessin. Il est également professeur au collège, devenu ensuite le lycée, et ne quitte plus sa ville natale.

Enthousiasmé par l'architecture médiévale, il consacre de nombreuses études à la cathédrale Notre-Dame de Saint-Omer dont il a laissé des vues.

En 1855, son fils Arthur-Charles épouse Clotilde Vidal-Navatel, fille d'Alexandre Colin. Leur fils, Alexandre Cuvelier (1867-1913), est également peintre.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Musée des beaux-arts de Calais[5]
    • Hippolyte Cuvelier jeune par lui-même
    • L'École des beaux-arts à Saint-Omer
    • Léda et le cygne
    • Les Halles de Saint-Omer
    • Portrait de Madame Hippolyte Cuvelier (1831)
  • Saint-Omer, musée de l'hôtel Sandelin
    • Louis XIV dans la cathédrale de Saint-Omer (1839)
    • Intérieur d'une église (1836)
  • Hôtel de ville de Saint-Omer : Intérieur de la cathédrale de Saint-Omer (1836)

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Revillion,Recherches sur les peintres de la ville de Saint-Omer, Saint-Omer, Imprimerie et lithographie D'Homont, 1904

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saint-Omer, Livre 1112, acte 7, Généalogie du Pas-de-Calais.
  2. Acte de naissnace Saint-Omer, livre 716, acte 289
  3. Date de sa mort.
  4. Charles Blanc, Les artistes de mon temps, Paris, Librairie de Firmin-Didot, 1876, p. 90 (en ligne).
  5. Base Musenor, site des musées du Nord-Pas de Calais

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :