Herwig Wolfram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Herwig Wolfram, né le 14 février 1934 à Vienne en Autriche, est un historien autrichien spécialiste du Moyen Âge et auteur de nombreux ouvrages de références, notamment sur le peuple des Goths[1].

Herwig Wolfram étudia l'histoire et le latin à l'université de Vienne de 1952 à 1957, année où il a obtenu son doctorat. Il devint en 1969, professeur d'histoire médiévale à l'université de Vienne.

Il fut également, de 1983 à 2002, le directeur de l'Institut autrichien de recherches historiques (Institut für Österreichische Geschichtsforschung[2]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire des Goths. Éditeur : Albin Michel. Collection : L'évolution de l'humanité. 1991. ISBN 2226049134. ISBN 978-2226049131
  2. Site de l'Institut

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Splendor Imperii, Vienne, 1963.
  • Intitulatio I. (Vienne, 1967) et II. (Vienne, 1972).
  • Geschichte der Goten. Entwurf einer historischen Ethnographie, C.H. Beck, Édition I (Münich, 1979); Édition II (1980), sous le titre : Die Goten. Von den Anfängen bis zur Mitte des sechsten Jahrhunderts. Versions anglaise, française, italienne et russe (2000/2001).
  • Die Goten und ihre Geschichte, C.H.Beck, Munich, 2001 (Beck'sche Reihe Wissen).
  • Gotische Studien. Volk und Herrschaft im Frühen Mittelalter. C. H. Beck, Munich, 2005.
  • Die Germanen, C.H. Beck, Munich, 1995.
  • Das Reich und die Germanen. Zwischen Antike und Mittelalter, Siedler, Berlin, 1990, Siedler Deutsche Geschichte. Traduction anglaise (1997).
  • Konrad II. Kaiser dreier Reiche, C. H. Beck, Munich, 2000. Traduction anglaise : PennState Press (2006).
  • Plötzlich standen wir vor Attila. Eine Zeitreise ins Hunnenreich, Ueberreuter, Vienne, 2002.
  • Österreichische Geschichte 378 - 907: Grenzen und Räume. Geschichte Österreichs vor seiner Entstehung. Ueberreuter, Vienne, 1995.
  • Salzburg, Bayerm, Österreich. Die Conversio Bagoariorum et Carantanorum und die Quellen ihrer Zeit (Vienne, 1995).

Liens externes[modifier | modifier le code]