Henri Holland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holland.
de gueules, à trois léopards d'or, à la bordure d'azur semé de fleurs de lys d'or

Henri Holland (27 juin 1430 – septembre 1475), 2e duc d'Exeter, comte de Huntingdon, fut un chef lancastrien pendant la guerre des Deux-Roses.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était fils de Jean Holland, 1er duc d'Exeter, et d'Anne Stafford. Il lui succéda en 1447. Comme arrière-petit-fils de Jean de Gand, il aurait pu prétendre au trône après la mort d'Henri VI. Cependant il était cruel, d'un tempérament sauvage et imprévisible, et disposait de peu de soutien.

Il fut pendant un temps gardien de la Tour de Londres. Il épousa en 1447 Anne d'York, sœur du futur Édouard IV et fille de Richard Plantagenêt, duc d'York et de Cécile Neville. Il resta cependant ennemi de la maison d'York et tenait un commandement militaire lors des victoires lancastriennes de Wakefield et de Saint-Albans.

Il était également commandant de l'aile gauche à la défaite de Towton. Il fuit en passant par l'Écosse, et rejoint la reine Marguerite exilée en France. En 1461, il fut déchut de ses titres, qui furent donnés à son épouse. Celle-ci se sépara de lui en 1464. Pendant la brève période de restauration d'Henri VI, il put récupérer ses titres, ses biens et ses charges.

Il commandait le flanc gauche de l'armée de Lancastre à la bataille de Barnet. Il fut grièvement blessé, mais survécut. Il fut emprisonné et son épouse divorça. Il fut « volontaire » pour participer à l'expédition d’Édouard IV en France en 1475. Au retour, il tomba du bateau qui le ramenait en Angleterre et se noya. Certains disent qu'il aurait été jeté à la mer sur l'ordre du roi.

Il a eu une fille, Anne Holland (1455-1475), mariée à Thomas Grey, marquis de Dorset.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]