Hanoch Albeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hanoch Albeck (1890-1972)

Hanoch Albeck (en hébreu :חנוך אלבק, né le 7 août 1890 à Lowicz et décédé le 9 janvier 1972 à Jérusalem) était un professeur de sciences talmudiques à l'Université hébraïque de Jérusalem. Il était l'un des plus grands spécialistes de la Mishnah de son temps, et l'un des fondateurs de l'approche scientifique de l'étude de la Mishnah.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hanoch Albeck est né dans un milieu favorable à ce qui devint sa carrière. Son père Shalom (surnommé le spécialiste du Talmud) était en effet le directeur de publication pour de nombreux ouvrages écrits par des Rishonim, comme Ra'aven, le Meïri sur le traité Yevamot, et l'HaEshkol d'Abraham ben Isaac de Narbonne. Hanoch Albeck étudia à l'académie rabbinique de Vienne et il reçut l'ordination rabbinique en 1905. En 1921, il reçut un diplôme de l'Université de Vienne. Entre, 1926 et 1935, Hanoch Albeck enseigna à la Hochschule für die Wissenschaft des Judentums à Berlin. En 1936, il émigra en Palestine mandataire où il fut immédiatement engagé comme professeur et directeur du département de sciences talmudiques à l'Université hébraïque de Jérusalem, poste qu'il conserva pendant vingt-cinq ans. Durant ses études et sa carrière, il eut parmi ses professeurs David Zvi Miller et Avigdor Optowitzer, et parmi ses étudiants, Avraham Goldberg (sciences talmudiques) and Abraham Joshua Heschel (considéré comme l'un des penseurs juifs majeurs du XXe siècle).

Hanoch Albeck, qui était juif pratiquant, publia de nombreux livres en hébreu et en allemand sur la littérature rabbinique, comme « Introduction à la Mishna », « Études sur la Baraïta et la Tossefta », « Introduction aux Talmuds » et autres. Il publia également de nombreux articles dans le journal Tarbiz.

Hanoch Albeck a également écrit un commentaire simple et précis sur la Mishna, produisant des notes plus longues en appendice à la fin de chaque volume. Ce travail est parfois cité par Pinhas Kehati dans son propre commentaire de la Mishna. Alors que la vocalisation (niqqud) reçoit une attention spéciale dans l'édition d'Albeck, le texte ne mérite pas tant d'intérêt et par conséquent, la Mishna d'Albeck n'est pas une étude purement scientifique de cette dernière. La version d'Albeck a été écrite comme une continuation et un développement du travail incomplet et antérieur de Hayyim Nahman Bialik.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Distinctions

Hanoch Albeck fut membre de l'Académie israélienne des sciences et lettres à partir de 1959.

Récompenses

En 1969, Hanoch Albeck fut lauréat du prix Bialik pour la pensée juive[1].

Hanoch Albeck avait également été annoncé comme futur récipiendaire du prix Israël ; cependant, il refusa d'accepter le prix par principe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Références citées
  1. (en) « List of Bialik Prize recipients 1933-2004 (in Hebrew), Tel Aviv Municipality website »