Héron goliath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Héron goliath

Description de cette image, également commentée ci-après

Ardea goliath

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Pelecaniformes
Famille Ardeidae
Genre Ardea

Nom binominal

Ardea goliath
(Cretzschmar, 1829)

Répartition géographique

Description de l'image  Ardea goliath map.svg.

     /    résident permanent

     /    non nicheur

Statut CITES

Sur l'annexe  III  de la CITES Annexe III , Rév. du 17-02-2005
Pays concerné : Ghana

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Oeuf d' Ardea goliath - Muséum de Toulouse

Le Héron goliath (Ardea goliath) est une espèce d'oiseau aquatique appartenant à la famille des Ardeidae.

Description[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique (goliath), il s'agit du plus grand héron du monde. Il présente une structure élancée, des pattes et un cou allongés, puissant bec en forme de poignard. Les ailes, le dos et la queue sont gris ardoisé, plus ou moins sombre. Le ventre, la poitrine, le cou et la tête sont roux. La gorge est blanche tachetée de noir. Les lores sont bleutés, les yeux jaunes, le bec et les pattes noirâtres. Cet oiseau possède de longues plumes effilées sur la poitrine et sur les scapulaires. Les adultes des deux sexes sont identiques. Le juvénile est plus terne, avec plus de blanc sur la gorge. Cet oiseau mesure entre 125 et 155 cm de longueur.

Le cri est un lourd et faible "kwaaark"[1].

Comportement[modifier | modifier le code]

  • Alimentation : Chasse divers animaux dans les zones marécageuses. Détend soudainement son cou replié pour capturer sa proie, qu'il empale le plus souvent. Se nourrit de poissons de tailles diverses, batraciens, petits mammifères (rongeurs), reptiles et gros invertébrés. Reste souvent sur les mêmes lieux si ceux-ci offrent de bonnes conditions de pêche[2].
  • Reproduction : Vit en groupe lors de la période de reproduction, solitaire le reste du temps. Il construit un nid massif, constitué de branchages et de roseaux sur un arbre, sur un buisson ou dans la végétation palustre. Pond 3 à 4 œufs bleutés[3].

Habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau vit dans tous types de zones humides : lacs, rivières, marécages avec une dense végétation palustre (papyrus surtout) en eau douce, plus rarement saumâtre (estuaires). Il est présent aussi dans les mangroves.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce peuple l'Afrique subsaharienne mais est absente cependant du désert du Kalahari et du Karoo. Elle est observée dans le centre de Madagascar et le long des côtes de la mer Rouge. En Asie, elle se trouve du Sud de l'Iran au Bangladesh, en passant par l'Inde. Elle est absente du Sri Lanka[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Birds of Southern Africa, Third Edition, Ian Sinclair et Phil Hockey, Éditions Struik, page 60-61
  2. Les oiseaux du monde, Colin Harrison et Alan Greensmith, Éditions Bordas, page 60
  3. Les Oiseaux de l'Ouest africain, W. Serle et G.J. Morel, Delachaux et Niestlé, page 22
  4. Birds of Africa - South of the Sahara, Ian Sinclair et Peter Ryan, Éditions Struik, page 46

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :