Guerre anglo-néerlandaise de Java

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La guerre anglo-néerlandaise de Java est un conflit militaire qui s'inscrit dans le cadre plus général des guerres napoléoniennes et qui eut lieu entre 1810 et 1811 entre le Royaume-Uni d'une part et le Royaume de Hollande et la France d'autre part pour le contrôle colonial de l'île de Java.

Le gouverneur général des Indes orientales néerlandaises, Herman Willem Daendels avait fortifié l'île contre une possible invasion britannique. En 1810, une importante expédition de la Compagnie anglaise des Indes orientales menée par Gilbert Elliot, gouverneur général des Indes, venait de conquérir les territoires français de La Réunion et de l'île Maurice ainsi que les territoires néerlandais d'Ambon et des Moluques. En , cette troupe parvint à conquérir Batavia et força les Néerlandais à se rendre à Semarang le . Palembang, Makassar et Timor furent cédés aux Britanniques. Thomas Stamford Raffles fut nommé gouverneur de Java. Ce n'est qu'en 1816 que les Britanniques restituèrent les territoires conquis aux Pays-Bas lors des traités mettant fin aux guerres napoléoniennes.