Grand Casablanca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Casablanca
Grand Casablanca
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Provinces Casablanca,
Mediouna,
Mohammédia,
Nouaceur
Chef-lieu Casablanca
Wali(s) Khalid Safir
Démographie
Population 4 270 750 hab. (20142014[1])
Densité 2 644 hab./km2
Population urbaine 4 047 066 hab. (2014)
Population rurale 223 684 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 33° 32′ 00″ N 7° 35′ 00″ O / 33.53333333, -7.5833333333° 32′ 00″ Nord 7° 35′ 00″ Ouest / 33.53333333, -7.58333333  
Superficie 161 500 ha = 1 615 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir sur la carte Maroc administrative
City locator 14.svg
Grand Casablanca

L'ancienne région du Grand Casablanca (arabe : جهة الدار البيضاء الكبرى) était l'une des seize régions du Maroc avant le découpage territorial de 2015[2].

À l'issue de celui-ci, elle a été intégrée avec les provinces d'El Jadida et de Sidi Bennour de l'ancienne région de Doukkala-Abda ainsi que les provinces de Settat, Benslimane et Berrechid de l'ancienne région de Chaouia-Ouardigha dans la nouvelle région de Casablanca-Settat.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'ancienne région du Grand Casablanca était située au nord-ouest du pays et était la région la plus peuplée. Sa superficie était de 1 615 km² pour une population de 4 055 807 habitants (2012). Sa capitale était Casablanca.

La région se situait entre la région de Chaouia-Ouardigha au sud-ouest et la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër au nord-est.

La région du Grand Casablanca se composait de deux préfectures et deux provinces :

Économie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Économie du Grand Casablanca.

La région du Grand Casablanca, d'une superficie de 1 615 km², génère à elle seule 19 % du PIB national, possède 40 % des établissements industriels, attire 48 % des investissements et compte 30 % du réseau bancaire. Elle jouit d'infrastructures portuaires, aéroportuaires, ferroviaires et routières qui facilitent la circulation des marchandises et des gens. Le port de Casablanca cumule pas moins de 40 % des échanges extérieurs avec quelque 20 Mt/an. Celui de Mohammédia 15 %. L'aéroport mohammed V concentre 40 % des mouvements d'avions avec 43 000 t/an et 51 % des mouvements de passagers. Le réseau routier représente un tiers du parc national avec 633 km, le réseau ferroviaire comporte 80 km en double voie électrifiée. Le train urbain « Albidaoui » transporte quelque huit millions de passagers par an. Le secteur des services représente 57 % des activités, arrivent en bonne place, l'industrie 41 % et, loin derrière, l'agriculture, la pêche et l'élevage avec 2 %.

Logement[modifier | modifier le code]

En matière d'habitat, le milieu urbain est dominé par le type marocain (moderne ou traditionnel), qui loge 60,2 % des ménages de la région. 47 % de ces ménages sont des locataires et plus du tiers est propriétaire de leur logement, en milieu urbain. Dans le monde rural, 81 % des ménages sont propriétaires (51,3 %) ou logés gratuitement (29,7 %). Quant au pourcentage des logements reliés au réseau public de distribution de l'eau courante, il se situe autour de 82,5 % des ménages en milieu urbain et de 6,4 % en milieu rural. Quant à l'électricité, le pourcentage des ménages qui en bénéficient s'élèvent à 85,1 % en milieu urbain et à 17,7 % dans le monde rural. Concernant la taille moyenne des ménages de la région, elle est de 5,4 personnes (5,4 dans les villes et 5,5 personnes dans les campagnes). L'indice synthétique de fécondité (nombre moyen d'enfants par femme) est de l'ordre de 2,2 enfants par femme[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Près de 4 millions d'habitants dont moins de 150 000 sont ruraux.

Près du tiers de la population de cette région (30 %) sont des jeunes de moins de 15 ans. Pour la tranche d'âge 15-59 ans, 63,5 % sont en âge d'activité, alors que le 3e âge (60 ans et plus) représente 6,5 % de la population[3].

Évolution démographique
1994 2004 2012
3 100 000 3 728 824 4 055 807
1994: évaluation, 2004 : recensement officiel ; 2010 : calculation.

Préfectures et provinces[modifier | modifier le code]

Subdivisions Population en 1994 Population en 2004
Préfecture de Casablanca 2 717 125 2 949 805
Préfecture de Mohammédia 257 001 322 286
Province de Nouaceur 89 582 236 119
Province de Médiouna 62 609 122 851

Walis du Grand Casablanca[modifier | modifier le code]

Ce poste a été creé le 27 juillet 1981 par le Roi Hassan II[4].

Liste des walis[5]
Walis Début Fin
Khalid Safir octobre 2013
Mohamed Boussaïd 11 mai 2012 octobre 2013 (Devenu ministre des finances)
Mohamed Halab 22 janvier 2009[6] 11 mai 2012
Mohamed Kabbaj 24 juin 2005 22 janvier 2009
M'hamed Dryef 27 mars 2003 24 juin 2005
Driss Benhima juillet 2001 26 mars 2003
Moulay Slimane Alaoui 31 décembre 1999 juillet 2001
Hassan Ouchen 3 octobre 1998 31 décembre 1999
Hammouda El Caïd 1995? 3 octobre 1998
Ahmed Moutii vers 1991 1995?
Ahmed Fizazi 27 juillet 1981 vers 1991[7]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [xlsx] Haut-commissariat au Plan, Note sur les premiers résultats du Recensement Général de la Population et de l’Habitat 2014 (lire en ligne)
  2. « Décret n°2.15.40 du 20 Février 2015, fixant le nombre des régions, leurs dénominations, leurs chefs-lieux ainsi que les préfectures et provinces qui les composent, publié au Bulletin Officiel n° 6340 du 05 Mars 2015 » qui entre en vigueur à la même date que le décret prévu à l'article 77 de la loi organique no 59-11 relative à l'élection des membres des conseils des collectivités territoriale
  3. a et b Portail national du Maroc
  4. « Le nouveau concept de l'autorité territoriale », La Gazette du Maroc,‎ (consulté le 14 septembre 2014)
  5. La honte , article du site du journal MarocHebdo datant du 15 juin 2012 consulté le 13 août 2012.
  6. « Le Roi a nommé aujourd'hui 37 walis et gouverneurs », La Vie éco,‎ (lire en ligne)
  7. « Mehdi Regragui, mari de Lalla Soukaïna », sur Le Reporter,‎ (consulté le 14 septembre 2014)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]