Chaouia-Ouardigha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la région administrative de Chaouia-Ouardigha. Pour la région historique, voir Chaouia (Maroc).
Chaouia-Ouardigha
Chaouia-Ouardigha
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Provinces Settat
Ben Slimane
Khouribga
Berrechid
Chef-lieu Settat
Wali(s) Mohamed Moufakir[1]
Démographie
Population 1 893 950 hab. (2014[2])
Densité 113 hab./km2
Population urbaine 983 486 hab. (2014)
Population rurale 910 464 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 33° 00′ N 7° 37′ O / 33, -7.616666666666733° 00′ Nord 7° 37′ Ouest / 33, -7.6166666666667  
Superficie 1 676 000 ha = 16 760 km2

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir sur la carte Maroc administrative
City locator 14.svg
Chaouia-Ouardigha

La région de Chaouia-Ouardigha (en arabe : الشاوية ورديغة) était l'une des seize régions administratives du Maroc avant le découpage territorial de 2015[3].

A l'issue de celui-ci, la province de Khouribga a été intégrée dans la nouvelle région de Béni Mellal-Khénifra alors que les trois autres provinces, Benslimane, Berrechid et Settat ont rejoint le Grand Casablanca dans la nouvelle région de Casablanca-Settat.

Son chef-lieu était Settat.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région était située sur la plaine atlantique, entre la ville de Casablanca, l'oued Oum er-Rebia et le plateau des Phosphates. Sa superficie est de 16 760 km².

Elle était composée des provinces suivantes :

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la région de Chaouia-Ouardigha était de 1 893 950 habitants en 2014[2].

Économie[modifier | modifier le code]

La région fait partie des quatre régions les plus riches du Maroc[4]. Elle connait récemment un important développement économique. Le Haut-commissariat au Plan a évalué la croissance de son Produit intérieur brut par habitant à 26% en 2012, un taux très supérieur à la moyenne nationale marocaine. Ce développement s'appuie sur l'agriculture, les ressources en eau et en phosphates[4] ainsi que sur le lancement de grands projets industriels[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

La région administrative de Chaouia-Ouardigha comprend la région historique de la Chaouia en dehors de la ville de Casablanca (provinces de Ben Slimane, Berrechid et Settat), ainsi que le nord de la région historique de la Tadla (province de Khouribga).

La région administrative a été créée en 1967 après le démembrement de la province de Casablanca, reprenant alors le territoire de l'ancienne province de la Chaouïa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Settat: Installation du nouveau Wali de la Région de Chaouia-Ouardigha, MAP-Express, 24 janvier 2014
  2. a et b [xlsx] Haut-commissariat au Plan, Note sur les premiers résultats du Recensement Général de la Population et de l’Habitat 2014 (lire en ligne)
  3. « Décret n°2.15.40 du 20 Février 2015, fixant le nombre des régions, leurs dénominations, leurs chefs-lieux ainsi que les préfectures et provinces qui les composent, publié au Bulletin Officiel n° 6340 du 05 Mars 2015 » qui entre en vigueur à la même date que le décret prévu à l'article 77 de la loi organique n°59-11 relative à l'élection des membres des conseils des collectivités territoriale
  4. a et b « Quatre régions concentrent la moitié des richesses nationales au Maroc », sur Libération Maroc (consulté le 26 octobre 2014)
  5. « Croissance. À Chaouia, ça va vite ! », sur telquel.ma (consulté le 26 octobre 2014)