Gottlieb von Haeseler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gottlieb von Haeseler
Generalfeldmarschall Graf von Haeseler
Generalfeldmarschall Graf von Haeseler

Naissance 19 janvier 1836
Potsdam, Allemagne
Décès 25 octobre 1919
Harnekop, Allemagne
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Grade Generalfeldmarschall
Années de service 1853 – 1903
Conflits Guerre dano-prussienne
Guerre austro-prussienne
Guerre franco-prussienne
Commandement 20e division d'infanterie
6e division d'infanterie
XVIe corps d'armée (Empire allemand)
Distinctions Schwarzer Adlerorden mit der Kette und Brillanten
Hommages Feste Graf Haeseler

Gottlieb von Haeseler, ou Gottlieb Ferdinand Albert Alexis, comte de Haeseler (19 janvier 1836 – 25 octobre 1919) était un officier supérieur de l'armée allemande du IIe Reich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le comte Gottlieb Ferdinand Albert Alexis von Haeseler naît à Potsdam en 1836. Il suit les cours de la Ritterakademie du Brandenburg, puis le Pädagogium de Halle et enfin le Kadettenkorp, le corps des cadets. Haeseler s’engage naturellement dans l'armée prussienne en 1853, comme sous-lieutenant. Affecté dans le Husaren-Regiment von Zieten (Brandenburgisches) Nr. 3, il devient aide-de-camp du prince Frédéric Charles de Prusse en 1860. Il participe à la guerre dano-prussienne en 1864, à la guerre austro-prussienne en 1866, puis à la guerre franco-prussienne en 1870-71. Il commande alors un escadron du 15e Husarenregiment.

En 1871, le comte Haeseler est promu Oberquartiermeister (de), équivalent à un grade de général dans l'armée d'occupation allemande en France. De 1873 à 1879, il commande le 11e Ulanenregiment. En 1879, il dirige le département d'histoire militaire de l'état-major. En 1880, Haeseler commande la 12e Kavalleriebrigade, avant d'être promu Generalmajor en 1881. En 1883, il prend le commandement de la 31e Kavalleriebrigade. Promu Generalleutnant en 1886, il prend le commandement de la 20e, puis de la 6e division de l'armée impériale.

Promu General der Kavallerie, c'est-à-dire général de corps d'armée, il prend la tête du 16e corps d'armée à Metz en 1890. Ce nouveau corps d'armée ayant son siège à Metz, Gottlieb von Haeseler achète une modeste villa à Plappeville, un village de vigneron au pied du mont Saint-Quentin. Au cours de ses séjours dans le pays messin, il lui arrive souvent de se promener sur les champs de bataille de la guerre de 1870[1]. Promu Generaloberst en 1903, Gottlieb von Haeseler quitte le service actif. Il devient alors membre de la "Preußisches Herrenhaus", la Chambre des pairs prussiens. En 1905, Haeseler est promu au grade suprême de Generalfeldmarschall. Trop âgé lorsque la Première Guerre mondiale éclate, le comte von Haeseler suit les combats en observateur avisé. Dépité par la tournure des évènements, il meurt dans son domaine à Harnekop en Brandebourg, le 25 octobre 1919.

Le Groupe fortifié Verdun (1899-1905), appartenant à la seconde ceinture fortifiée des forts de Metz, fut baptisé de son vivant Feste Graf Haeseler pour lui rendre hommage. Autre hommage symbolique de la ville de Metz au vieux Generalfeldmarschall, la statue monumentale placée à l'angle de la tour de la Gare de Metz-Ville représentait, jusqu'en 1919, le comte Haeseler en chevalier Roland[2]. Des gravures reprirent ce symbole patriotique pendant la première Guerre mondiale[3].

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Schwarzer Adlerorden mit der Kette und Brillanten [4]
  • Roter Adlerorden|Großkreuz des Roten Adlerorden mit Eichenlaub und Schwertern am Ringe [4]
  • Kronenorden (Preußen)|Kronenorden I. Klasse mit Schwertern am Ringe [4]
  • Pour le Mérite am 19. Januar 1873 [4]
  • Königlicher Hausorden von Hohenzollern|Großkomtur des Königlichen Hausordens von Hohenzollern [4]
  • Eisernes Kreuz (1870) II. und I. Klasse [4]
  • Dienstauszeichnung|Preußisches Dienstauszeichnungskreuz [4]
  • Hausorden der Treue [4]
  • Orden Berthold des Ersten|Großkreuz des Ordens Berthold des Ersten [4]
  • Verdienstorden der Bayerischen Krone|Großkreuz des Verdienstordens der Bayerischen Krone [4]
  • Militärverdienstorden (Bayern)|Großkreuz des Bayerischen Militärverdienstordens [4]
  • Orden Heinrichs des Löwen|Komtur II. Klasse des Ordens Heinrichs des Löwen mit Schwertern [4]
  • Grossherzoglich Hessischer Verdienstorden|Komtur II. Klasse des Ordens Philipps des Großmütigen mit Schwertern [4]
  • Militärverdienstkreuz (Mecklenburg)|Mecklenburgisches Militärverdienstkreuz I. Klasse [4]
  • Albrechts-Orden|Großkreuz des Albrechts-Ordens mit goldenem Stern [4]
  • Hausorden vom Weißen Falken|Komtur des Hausordens vom Weißen Falken [4]
  • Friedrichs-Orden|Großkreuz des Friedrichs-Ordens [4]
  • Guelphen-Orden|Ritterkreuz des Guelphen-Ordens [4]
  • Österreichisch-kaiserlicher Leopold-Orden|Komtur des ö.-k. Leopold-Ordens [4]
  • Orden der Eisernen Krone III. Klasse mit der Kriegsdekoration [4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jürgen Hahn-Butry (dir.), Hans Henning von Grote:Preußisch-deutsche Feldmarschälle und Großadmirale, Safari, Berlin, 1938.
  2. F.-Y. Le Moigne, Histoire de Metz, Privat, Toulouse, 1986 (p. 354).
  3. Gravure de Robert Schirmer :Nimmer wird das Reich zerstöret, wenn ihr einig Seid und Treu! / Graf Haeseler, als Roland, am Bahnhof in Metz
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s et t Rangliste der Königlich Preußischen Armee und des XIII. (Königlich Württembergischen) Armeekorps für 1914, Ernst Siegfried Mittler & Sohn, Berlin, 1914 (p.406).

Sur les autres projets Wikimedia :