Gongsun Kang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Territoire des Gongsun à la fin de la période Han

Gongsun Kang (?-221) Fils de Gongsun Du et seigneur de guerre sous les Han. Il succéda à son père en l’an 204 et gouverna les districts du Liaodong, de même que les districts de Xuantu et de Lelang aux frontières nord-est de l’empire. Gouvernant toujours avec une certaine autonomie face au gouvernement central, il créa le district de Daifang en sectionnant celui de Lelang, ce qui permit une administration plus efficace.

En l’an 207, Yuan Xi, Yuan Shang, de même que Tadun, chef des Wuhuan, tentèrent de se réfugier avec Gongsun Kang suite à leur déroute contre Cao Cao. Gongsun Kang dut alors prendre position et il fit exécuter les frères Yuan et Tadun, puis envoya leurs têtes à Cao Cao. Il fut alors récompensé en recevant le titre de Seigneur de Xiangping et de Général de la Gauche, évitant du même coup une invasion de ses terres de la part de Cao Cao. Il mena également plusieurs campagnes militaires fructueuses contre les peuples voisins où il infligea notamment une sévère défaite aux Gaogouli, qui durent en conséquence déménager leur capitale. Il obtint aussi la soumission des peuples Puyŏ et Huimo et fit d’importantes conquêtes sur la péninsule coréenne.

Il mourut de causes naturelles en l’an 221 et puisque ses fils étaient trop jeunes pour gouverner, sa succession alla à son frère Gongsun Gong.

Informations complémentaires[modifier | modifier le code]

Autres articles[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Luo Guanzhong; tr. Moss Roberts (1995). Three Kingdoms. ISBN 7-119-00590-1

Rafe de Crespigny (1996). To Establish Peace volume 2. ISBN 0-7315-2536-1

site traitant de l'histoire de la Chine à <http://www.republicanchina.org/Korean.html>, (page consultée le 20 octobre 2005)

(en) http://en.wikipedia.org/wiki/Gongsun_Kang