Zhen Ji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zhen Ji (182/183 – 221), ou appelée Zhen Luo, a été l'épouse de Yuan Xi, fils de Yuan Shao et la fille de Zhen Yi.

Il existe deux versions de la rencontre de Cao Pi, son second époux, et Zhen Ji :

La première étant : Cao Pi entra dans le château de Yuan Shao après la bataille de Guan Du pour satisfaire sa soif de tuer. Puis il rentra dans une chambre où il y avait deux femmes, une enceinte qui pleurait (Zhen Ji) et l'autre la consolant (femme de Yuan Shao). Cao Pi se dirigea alors vers elles et brandit son épée. Pourtant, il s'arrêta net et eu une illumination comme quoi une des deux femmes allait donner la vie... À ce moment il dit à Zhen Ji qu'il la protégera, et dès qu'il vit sa beauté, il lui demanda de l'épouser. Zhen Ji fut surprise et terrorisée mais accepta plus tard. En montrant sa nouvelle femme à Cao Cao, ce dernier en fut presque jaloux mais accepta que son fils se maria.

Et la seconde étant : Elle observait la bataille de Guandu, opposant son beau-père à Cao Cao, depuis le camp de base des Yuan. Son tempérament guerrier la poussa à s'approcher du dépôt de Wuchao, où elle espérait être en sécurité, tout en étant presque au cœur de la bataille. Cependant, elle fut accueillie par l'officier Chunyu Qiong, qui, complètement saoul, tenta de la violer. Outragée par cet acte, Zhen Ji décida de regagner le camp principal. Malheureusement, ou plutôt heureusement, Wuchao fut attaquée par les troupes de Cao Cao. Séparée de ses dames de compagnie, l'épouse de Yuan Xi courut hors du dépôt et tomba nez à nez avec Cao Pi. Celui-ci tomba amoureux d'elle immédiatement et la ramena jusqu'au château de Guandu, où il la présenta à son père. On dit que Cao Cao lui-même fut impressionné par la beauté de Zhen Ji et approuva le mariage de son fils. Bien que d'abord terrorisée par son ravisseur, celle-ci finit par l'apprécier et accepta sa demande en mariage, d'autant plus encouragée par la nouvelle de la mort de Yuan Xi.

Zhen Ji occupa une place clé dans l'organisation sociale et politique du Wei, encourageant la liberté des femmes et du peuple. Lorsque son époux accéda au titre d'empereur, elle fut naturellement nommée impératrice.

Elle donna à Cao Pi, une fille et un fils, Cao Rui, qui, dit-on, aimait sa mère comme sa propre épouse. Zhen Ji continua d'occuper une place importante au niveau politique, jusqu'à ce que Cao Pi choisisse une seconde femme. Cette dernière, jalouse de la beauté de Zhen Ji, demanda à Cao Pi de la tuer dans son sommeil. Cao Pi essaya de le faire mais s'arrêta au dernier moment pour contempler la belle Impératrice. Zhen Ji l'apprit plus tard et partit dans un autre palais où elle tomba malade. Cao Pi lui écrivit en l'invitant mais elle refusa à chaque fois. Zhen Ji toujours amoureuse de Cao Pi demanda à ce dernier de quitter sa seconde femme. Cao Pi n'en fit rien alors Zhen Ji se jeta dans la rivière de Luo et mourut.

Le frère de Cao Pi, Cao Zhi, écrivit un poème sur elle intitulé "la Nymphe de la rivière Luo" car il était amoureux d'elle (d'ailleurs ils s'étaient retrouvés à plusieurs reprises en rêve imaginé par Cao Zhi).