Germano Celant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celant.

Germano Celant (né à Gênes en 1940) est un critique d'art italien, célèbre notamment pour avoir conçu en septembre 1967 l'expression d'Arte Povera, « art pauvre », pour désigner un groupe d'artistes italiens - Alighiero Boetti, Mario Merz, Gilberto Zorio, Michelangelo Pistoletto, Giuseppe Penone, Luciano Fabro, Jannis Kounellis, Pino Pascali - destinés à recevoir un grand succès international les années suivantes.

L'art italien sur la scène internationale[modifier | modifier le code]

Celant délimita la théorie et la physionomie du mouvement grâce à des expositions et des textes. Depuis Off mediaBari en 1977), il commença à collaborer avec le Musée Guggenheim de New York, pour lequel il devint par la suite senior curator.

Toujours au Guggenheim il prépara en 1994 l’exposition Italian Metamorphosis 1943-1968, une tentative de rapprocher l'art italien à la culture américaine. Dans le même élan d’internationalisation de l’art italien, il organise ensuite d’autres expositions au Centre Pompidou de Paris (1981), à Londres (1989) et au Palazzo Grassi à Venise (1989). Pour le même Palazzo Grassi en 1986 il organisa la grande rétrospective Futurismo e Futurismi.

En 1996 il organisa la première édition de la Biennale de Florence Arte e Moda, mettant en évidence un concept d’art en constante évolution, étroitement lié à la culture contemporaine comme expression dynamique d’une créativité globale.

En 1997, il fut nommé directeur de la 47e Biennale de Venise.

Après avoir été collaborateur de la revue L'Espresso, Celant, a ensuite réalisé à Gênes la grande exposition Arte&Architettura en 2004.

Il est actuellement directeur artistique de la Fondation Prada à Milan.

De mai à novembre 2013, il organise, en dialogue avec l'architecte Rem Koolhaas et l'artiste Thomas Demand, l'exposition "When Attitudes Become Form", remake de la célèbre exposition à la Kunsthalle de Berne (organisée en 1969 par Harald Szeemann), à la Fondazione Prada, Ca' Corner della Regina à Venise.