Galle (Sri Lanka)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galle.
Vieille ville de Galle
et ses fortifications *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Fortifications, envahies de végétation, au bord de la mer
Fortifications, envahies de végétation, au bord de la mer
Coordonnées 6° 01′ 17″ N 80° 13′ 07″ E / 6.02139, 80.218616° 01′ 17″ Nord 80° 13′ 07″ Est / 6.02139, 80.21861  
Pays Drapeau du Sri Lanka Sri Lanka
Subdivision Province du Sud
Type Culturel
Critères (iv)
Numéro
d’identification
451
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1988 (12e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Galle (ගාල්ල en singhalais; காலி en tamil) (prononcé en une syllabe, comme « Ga-oul » en français, en singhalais, API /gaːlːə/) est une ville située sur la pointe sud-ouest du Sri Lanka, à 119 km de Colombo. Galle se trouve dans le district de Galle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le port de Galle en 1754. C'est l'un des plus importants ports de Ceylan pour la Compagnie des Indes néerlandaises et son trafic est alors considérable.

Galle fut d'abord connue sous le nom de Gimhathiththa (bien que Ibn Battûta au XIVe siècle faisait référence à la ville sous le nom de Qali) avant l'arrivée des Portugais au milieu du XVIe siècle. Elle devint alors le port principal de l'île. Galle atteignit le sommet de son développement au XVIIIe siècle, lorsque l'île faisait partie de l'empire colonial néerlandais. Avec l'arrivée et la domination des Anglais elle fut supplantée par Colombo dont la nouvelle puissance coloniale développa le port.

Description[modifier | modifier le code]

Galle est un superbe exemple de ville fortifiée construite par les Européens dans le sud et le sud-est de l'Asie, illustrant bien les interactions entre les styles architecturaux européens et les traditions sud-asiatiques. La vieille ville de Galle, avec son fort et ses fortifications protégeant des ruelles où l'on peut encore voir quelques anciennes demeures néerlandaises, est classée au patrimoine mondial. En effet, elle représente la plus grande forteresse construite en Asie par les colons européens. Parmi d'autres monuments remarquables, on peut citer la cathédrale Sainte-Marie construite à la fin du XIXe siècle par le premier évêque de Galle, Joseph Van Reeth et ses confrères jésuites.

Galle est la ville principale du sud de l'île, comptant une population d'environ 100 000 habitants. Elle est connectée par le rail à la capitale, Colombo, ainsi qu'à Matara.

Le tsunami à Galle[modifier | modifier le code]

Le 26 décembre 2004, la ville est dévastée par le tsunami causé par le tremblement de terre sous-marin de l'océan Indien, quelque part au nord des côtes indonésiennes, à 1500 km de Galle. Dans la seule ville de Galle plusieurs milliers de personnes trouvent la mort.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Norah Roberts, Galle as quiet as asleep, N. Roberts, 1993, 349 p. (ISBN 9789559557906)

Liens externes[modifier | modifier le code]