Matara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la ville d'Érythrée, voir Matara (Érythrée).
Matara
Locomotive M7 en tête d'un expressen gare de Matara (septembre 2008)
Locomotive M7 en tête d'un express
en gare de Matara (septembre 2008)
Administration
Pays Drapeau du Sri Lanka Sri Lanka
Démographie
Population 68 244 hab. (2011)
Densité 5 250 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 57′ N 80° 33′ E / 5.95, 80.55 ()5° 57′ Nord 80° 33′ Est / 5.95, 80.55 ()  
Altitude 2 m
Superficie 1 300 ha = 13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sri Lanka

Voir sur la carte Sri Lanka administrative
City locator 14.svg
Matara

Matara (cinghalais මාතර ; tamoul : மாத்துறை) (jadis Mahathota) est une ville située sur la côte sud du Sri Lanka, à 160 km de Colombo. C'est la capitale du district de Matara, dans la Province du Sud. Habitée de 76 254 personnes en 2001, pour 1 283 km2, elle a été durement touchée par le tsunami consécutif au tremblement de terre du 26 décembre 2004.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un bateau de pêche transporté par le tsunami de décembre 2004

Matara appartient historiquement au Ruhuna, un des trois royaumes du Sri Lanka (Thun Sinhalaya). Selon le Mahavamsa, les premiers indiens à atteindre l'île s'installèrent dans la région, le long des berges de la Nilwala. Les rois cinghalais y construisirent de nombreux sanctuaires, comme ceux de Weherahena et de Tondeswaram (shivaïte, encore à localiser). On leur doit également le temple au centre de la ville, désormais consacré au culte bouddhique.

Aux XVIe siècle et XVIIIe siècle, Matara appartint aux portugais, puis aux néerlandais, qui y laissèrent des traces architecturales : ils y laissèrent chacun un fort. Les néerlandais construisirent aussi le premier phare du cap Dondra, un des plus anciens du Sri Lanka, ainsi que l'église Sainte Marie et le marché de Nupe.

Dans la région ont vécu l'écrivain cinghalais Kumaratunga Munidasa (1887–1944) et le poète Gajaman Nona.

Population[modifier | modifier le code]

La plupart des habitants sont cinghalais, avec une minorité d'origine arabe, descendant de commerçants arrivés sur place aux XVIe siècle et XVIIe siècle.

Éducation[modifier | modifier le code]

Enseignement supérieur
  • Université de Ruhuna : fondée en 1978, elle accueille un peu plus de 6000 étudiants répartis dans sept facultés.
Enseignement secondaire
  • Rahula College : d'origine bouddhiste, fondé en 1923, il accueille plus de 7000 garçons.
  • Sujatha Vidyalaya : équivalent pour les filles fondé en 1929 (plus de 6000 étudiantes)
  • St.Thomas' College : fondé en 1844, 3600 garçons
  • St. Thomas Girls' High School
  • St.Servatius College
  • St.Mary's Convent : fondé en 1908
  • Matar Central College
  • MR/Dharul Uloom M.V
  • Telijjawila Central College
  • Telijjawila Royal College
  • Narandeniya National College
  • Sariputha vidyalaya

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) C. A. Gunarwardena, « Matara », in Encyclopedia of Sri Lanka, New Dawn Press, New Delhi, 2006 (2e éd.), p. 242 (ISBN 978-1932705485)
  • (en) Karunasiri Muthumala, Matara and its hinterland : a geographical analysis of a medium size town in South-Western Sri Lanka, F. Steiner, Stuttgart, 1999, 256 p. (ISBN 3-515-07658-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]