Gérard Bauër

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gérard Bauër, né le 7 octobre 1888 au Vésinet (alors Seine-et-Oise) et mort à Paris 7e le 4 septembre 1967, est un essayiste et critique français. Il est le petit-fils naturel d'Alexandre Dumas père.

Fils d'Henry Bauër et de Pauline Lemariée, il se marie le 23 mai 1932 avec Helena Margareta Van der Zee, dont il divorce le 29 mars 1950.

Critique littéraire et dramatique à L'Écho de Paris de 1907 à 1935, puis chroniqueur et éditorialiste au Figaro, où il rédige à partir de 1935 le Billet de Guermantes sous le pseudonyme de Guermantes, il publie également, outre cinq volumes de chroniques, un roman, quelques courtes comédies, ainsi que plusieurs ouvrages sur Paris.

Directeur de Paris-Presse en 1945, il est membre de l'Académie Goncourt (5e couvert) en 1948 et président honoraire de la Société des gens de lettres. Il obtient en 1959 le grand prix littéraire de la Ville de Paris pour son Rendez-vous avec Paris.

Tombe de Gérard Bauër au cimetière de Charonne

Gérard Bauër est inhumé au cimetière de Charonne à Paris.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Sous les mers, roman, 1919
  • Recensement de l'amour à Paris, 1922
  • Il faut parler le premier, proverbe en un acte, 1924
  • Éloge du désordre, 1926
  • Les Métamorphoses du romantisme, 1928
  • La Parisienne, 1929
  • Les Billets de Guermantes I, 1937
  • Les Billets de Guermantes II, 1947
  • Instants et visages de Paris, 1951
  • Histoire d'un palais de Paris : l'Élysée, 1953
  • L'Europe sentimentale, 1954
  • Dix rendez-vous avec Paris, 1955
  • Rendez-vous avec Paris, 1959
  • Rien ne sert d'aimer et 3 autres pièces [On aime ceux qui partent. Un Voisin sait tout. Il faut parler le premier], 1961
  • Quelqu'un d'autre, récit pour un film imaginaire, 1963
  • Chroniques I, 1934-1953, 1964
  • Chroniques II, 1954-1964, 1965
  • Chroniques III, 1965-1967, 1967