Fusil Arisaka Type 99

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Type 99.
Type 99
Image illustrative de l'article Fusil Arisaka Type 99
Présentation
Pays Drapeau du Japon Japon
Type Fusil
Munitions 7,7x58 mm
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 3,80 kg
Longueur(s) 1 150 mm
Longueur du canon 657 mm
Caractéristiques techniques
Mode d'action manuel[1]
Portée maximale 800 m
Cadence de tir 15 coups par minute
Vitesse initiale 741 m/s
Capacité 5 cartouches

Le fusil japonais Arisaka Type 99 fut construit de 1939 à 1945 dans les usines de Tokyo et de Nagoya. C'était le remplaçant du fusil de Type 38 et était le fusil principal des Japonais jusqu'à leur reddition face aux forces alliées en 1945. Le Type 99 fut une variation de conception du Mauser et les premiers modèles eurent sans doute l'un des plus grands reculs jamais observés sur des fusils de ce type.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le levier d'armement est droit, la crosse est de type pistolet. Le fût est en deux parties et le garde-main couvre la moitié du canon. Le magasin est de type vertical. Sa munition est le 7,7 mm japonais.

Apparition dans les œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

C'est une des armes utilisée par Kino dans L'Odyssée de Kino.

Cette arme apparaît aussi dans des jeux vidéo sur la guerre du Pacifique comme History channel : Battle of the Pacific et Call of Duty : World at War, ou il est une arme utilisé par les japonais Kamikaze, avec une baïonnette et parfois même avec une lunette de visée. Il apparait aussi dans des jeux Medal of honor, comme Soleil levant et Bataille du Pacifique ou encore Red Orchestra 2: Rising Storm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par manuel on entend le fait de réarmer l'arme afin de retirer. Voir aussi Bolt action (en)

Sur les autres projets Wikimedia :