Franz Jägerstätter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plaque en hommage à Franz Jägerstätter à Berlin
Plaque en hommage à Franz Jägerstätter à Berlin

Franz Jägerstätter (parfois orthographié Jaegerstaetter), né le 20 mai 1907 à Sankt Radegund, près de Salzbourg, et mort le 9 août 1943 à Berlin, était un objecteur de conscience autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1938, après que les troupes d'Hitler ont pénétré en Autriche, il est le seul de son village à voter contre l'Anschluss. Il se rend à une brève période de formation militaire, mais n'adhère à aucune organisation politique et manifeste ouvertement son opposition au nazisme.

Jägerstätter, alors père de trois filles dont la plus âgée a six ans, est appelé au service actif en février 1943 ; il refuse de combattre pour le Troisième Reich, et en conséquence est emprisonné à Linz, puis à Berlin ; condamné à mort par un tribunal militaire, il est décapité le 9 août 1943 à la Prison de Brandenbourg.

En juin 2007, le pape Benoît XVI a autorisé la Congrégation pour la Cause des Saints à publier un décret reconnaissant Jägerstätter comme martyr. Celui-ci a été béatifié à la cathédrale de Linz le 26 octobre 2007, jour de la fête nationale autrichienne[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le résistant autrichien Franz Jägerstätter béatifié, AFP, 26/10/2007, cité par Romandie news